L'armée s'installe à Louiseville

L'armée débarque à Louiseville en soutien aux sinistrés.... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'armée débarque à Louiseville en soutien aux sinistrés.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) Les Forces armées canadiennes augmentent leur effectif en Mauricie afin de répondre aux nombreux besoins des sinistrés des inondations. Ils sont maintenant près de 150 militaires à être affectés à cette tâche dans la région, dont 75 qui ont élu domicile à l'aréna de Louiseville pour les prochains jours.

Les vestiaires de l'aréna de Louiseville sont transformés... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Les vestiaires de l'aréna de Louiseville sont transformés en dortoirs pour les militaires.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Les militaires sont arrivés à Louiseville avec plusieurs... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste) - image 1.1

Agrandir

Les militaires sont arrivés à Louiseville avec plusieurs équipements, dont des véhicules blindés légers qui peuvent circuler dans l'eau.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Devant les demandes de la Sécurité civile, l'armée canadienne a doublé le nombre de ses membres présents sur le terrain depuis la fin de semaine. Lundi matin, l'aréna de Louiseville était transformé en base de campement pour ces militaires et en base de commandement pour les opérations à venir dans une zone où les besoins sont criants.

«Dimanche, le chef adjudant a demandé si Louiseville pouvait les accueillir. Ils ont fait une visite de l'aréna en soirée et à 22 h, c'était réglé», déclare le maire de Louiseville, Yvon Deshaies.

Les militaires sont installés dans les vestiaires de l'aréna. Les commodités de la bâtisse et l'emplacement géographique ont certainement influencé l'armée canadienne dans sa prise de décision.

«On était environ 70 membres des Forces armées canadiennes depuis samedi, en Mauricie. Ces gens sont basés à la réserve navale de Trois-Rivières. Mais plusieurs troupes ont travaillé à Yamachiche, à Louiseville et à Maskinongé. Ça fait une petite distance avec Trois-Rivières et si on peut être plus près, c'est tant mieux», déclare la lieutenante Rachel Lefebvre, officière aux affaires publiques des Forces armées canadiennes.

Les militaires contribuent à remplir des sacs de sable, à les transporter et à les disposer sur les terrains des riverains aux prises avec la crue des eaux. Ils font de la patrouille sur le terrain afin de constater si des besoins se manifestent.

«Depuis dimanche, on travaille avec la réserve navale de Trois-Rivières qui a des zodiacs, ajoute la lieutenante Lefebvre. Des patrouilles de reconnaissance ont été effectuées à Maskinongé avec deux travailleurs sociaux qui sont là pour voir comment va le moral des gens, pour voir s'ils ont des besoins précis. Et aujourd'hui (lundi), nous avons fait un travail de reconnaissance dans le secteur de Saint-Barthélemy pour voir si tout va bien. Le ministre Champagne (François-Philippe) était là.»

Selon le maire Deshaies, les militaires sont à Louiseville au moins jusqu'à jeudi.

D'autre part, Louiseville s'est entendue avec le motel Normandie pour mettre de côté une dizaine de chambres réservées aux citoyens vivant en zone inondable. Ces personnes qui vivent une crue des eaux très longue pourraient souhaiter de passer une nuit au chaud, loin des soucis d'une inondation pour quelques heures.

«Il y a déjà trois personnes qui ont couché au Normandie depuis samedi soir, explique M. Deshaies. Il y en a une quatrième qui s'ajoute. On fait ça pour les aider. Ce n'est pas tout le monde qui a de la parenté dans le coin.»

La Ville de Louiseville va acquitter la facture des chambres qui auront accueilli des citoyens, mais le maire assure que la Ville ne paiera pas pour les chambres non utilisées. Elle réclamera ensuite les sommes dépensées au gouvernement.

La Ville de Louiseville fait ainsi sa part pour soutenir des sinistrés qui acheminent bien peu de demandes à l'hôtel de ville. Ces gens savent s'organiser en situation d'inondation et peuvent compter sur l'entraide de la communauté, une réaction saluée par le maire de Louiseville qui fera lui aussi sa part dans les prochaines heures.

«Il y a un couple du lac Saint-Pierre qui possède un Winnebago et ils sont fatigués. Je les ai invités à venir chez moi, avec leur Winnebago. Ils arrivent demain matin (mardi). Tout le monde s'aide», résume le maire Deshaies.




À lire aussi

  • La route 155 rehaussée

    Actualités

    La route 155 rehaussée

    Le ministère des Transports du Québec applique une mesure draconienne pour contrer le débordement de la rivière Saint-Maurice en Haute-Mauricie. »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer