Sainte-Geneviève-de-Batiscan: en attente du ponceau...

Le député provincial Pierre Michel Auger et son... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le député provincial Pierre Michel Auger et son homologue fédéral François-Philippe Champagne ont tenu à constater l'ampleur de l'effondrement du chemin de la Rivière-à-Veillet en compagnie du maire de Sainte-Geneviève-de-Batiscan, Christian Gendron.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Sainte-Geneviève-de-Batiscan) «On est quand même habitué à certaines petites inondations. Quand on voit ce qui se passe ailleurs, on est loin de se plaindre, ça va quand même très bien, sauf l'effondrement du ponceau. Mais on a eu un très bon service du ministère des Transports. J'ai bien confiance qu'à la fin mai, ça va être rouvert à la population.»

Voilà ce que le maire de Sainte-Geneviève-de-Batiscan, Christian Gendron, a expliqué, lundi, au ministre fédéral François-Philippe Champagne et au député provincial Pierre Michel Auger, venus constater l'ampleur des dégâts à la suite des précipitations abondantes des dernières semaines.

On se rappellera qu'il y a une semaine, le mauvais temps avait causé l'effondrement d'une partie du chemin de la Rivière-à-Veillet, tout près de la municipalité de Saint-Prosper. Une voiture de patrouille de la Sûreté du Québec était même tombée dans le trou. Depuis ce temps, ce tronçon est fermé à la circulation, provoquant un détour d'une vingtaine de kilomètres pour les automobilistes.

«On attend le ponceau, la commande est passée, ça va être un neuf pieds au lieu d'un sept pieds, et dès qu'on reçoit le ponceau, il y aura deux ou trois semaines de travaux. D'ici la fin du mois, ça devrait être rétabli», a laissé entendre le député de Champlain, Pierre Michel Auger.

Son homologue fédéral tenait à voir l'ensemble des travaux en cours pour, dit-il, «rétablir la circulation pour les citoyens et citoyennes le plus rapidement possible». «Mais ce qui compte pour l'instant, c'est que la zone est sécurisée», a indiqué le député de Saint-Maurice-Champlain.

«L'important, c'est d'aller à la rencontre des victimes, des autorités civiles, des bénévoles. Il y a beaucoup de gens qui ont donné un coup de main. On a fait le tour des résidences riveraines. Heureusement, ici, à Sainte-Geneviève, il semble que l'eau a baissé, donc, il n'y a pas d'inondations de résidences comme telles présentement. Évidemment, le maire surveille le niveau d'eau», a conclu M. Champagne.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer