Trois-Rivières redoute une nouvelle montée du fleuve

Le niveau du fleuve Saint-Laurent se maintenait à... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le niveau du fleuve Saint-Laurent se maintenait à 3,59 mètres sur l'heure du dîner lundi. Or, les prévisions notent qu'il pourrait atteindre 3,90 mètres d'ici vendredi, alors que le maximum atteint à ce jour se situait à 3,75 mètres.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les nouvelles ne sont pas encourageantes pour les riverains du fleuve Saint-Laurent à Trois-Rivières, alors que la Ville observe des prévisions qui pourraient faire augmenter le niveau de l'eau de près de 30 centimètres d'ici vendredi. Si ces prévisions se réalisent, une trentaine de résidences pourraient être évacuées.

«Pour le moment, ce ne sont que des prévisions et on garde toujours bon espoir qu'elles ne se concrétisent pas. Mais nous devons nous préparer en conséquence, on ne peut pas se permettre de prendre ça à la légère», indique le porte-parole de la Ville de Trois-Rivières, Yvan Toutant.

Le niveau du fleuve était pourtant stable depuis dimanche, et se maintenait à 3,59 mètres sur l'heure du dîner lundi. Or, les prévisions notent qu'il pourrait atteindre 3,90 mètres d'ici vendredi, alors que le maximum atteint à ce jour se situait à 3,75 mètres.

À un tel niveau, la Ville pourrait devoir procéder à l'évacuation d'une trentaine de résidences situées dans les secteurs Trois-Rivières-Ouest et Pointe-du-Lac, notamment dans le secteur de l'île Saint-Eugène, des Terrasses-du-Fleuve et de la rue du Bord-du-fleuve.

Lundi après-midi, les 17 militaires de la base de Valcartier s'affairaient à faire des sacs de sable au centre de services aux citoyens du secteur ouest. La Ville allait par la suite livrer ces sacs de sable aux différents endroits où les citoyens en avaient besoin.

«À ce jour, nous avons confectionné et livré 35 000 sacs de sable, et on prévoit atteindre 40 000 mercredi», indique M. Toutant, qui ajoute qu'une fois que les militaires auront terminé la confection, ils se rendront dans les différents endroits touchés afin d'aider les citoyens à placer ces sacs et protéger les résidences. 

Le service des incendies a ajouté une dizaine de pompiers additionnels à ses équipes régulières durant la journée de dimanche, et assure que davantage d'effectifs seront déployés si le besoin se faisait sentir.

«Nos pompiers ont visité 605 résidences jusqu'à maintenant. Chaque fois, on met à jour la liste de contacts téléphoniques, on s'assure que tout est sous contrôle. On vérifie aussi quelles sont les dispositions des gens s'ils devaient quitter leur résidence, à savoir s'ils ont un endroit où aller ou si la Ville les prendrait en charge», mentionne M. Toutant.

À ce sujet, deux centres d'hébergement sont toujours prêts à accueillir des gens si les services d'urgence devaient procéder à des évacuations. Le Pavillon des Seigneurs de Pointe-du-Lac ainsi que le centre communautaire situé au 500 Côte Richelieu ont été réquisitionnés à cette fin.

La Ville a également loué plusieurs pompes qui sont déployées un peu partout sur le territoire pour soulager les réseaux publics d'égout sanitaire et pluvial, en plus de boucher certains puisards pour éviter de surcharger le réseau.

Lac Ontario

La bonne nouvelle, toutefois, c'est que la Ville a reçu la confirmation qu'il n'y aurait pas d'eau délestée par le lac Ontario d'ici au minimum vendredi.

Cette variable faisait craindre une nouvelle montée du niveau du fleuve, mais il semble que cette hypothèse peut maintenant être écartée. Les autorités doivent tout de même composer avec les importantes quantités de pluie et la fonte des neiges en Haute-Mauricie, qui a fait et pourrait encore faire gonfler le niveau des cours d'eau.

Même au parc portuaire, lundi, on observait que le niveau de l'eau n'était plus qu'à quelques centimètres de la promenade. Si une montée de plus de 30 centimètres devait survenir d'ici vendredi, il est à penser que l'eau déborderait à cette hauteur aussi. La Ville n'entrevoit toutefois pas d'y installer des sacs de sable.

«On ne pourra pas empêcher le fleuve de déborder à cet endroit et l'eau d'embarquer sur la promenade. Mais on reste sur un pied d'alerte, on surveille jour et nuit la situation», constate Yvan Toutant, qui rappelle aux citoyens qu'ils peuvent consulter le site Internet de la Ville, www.v3r.net pour les dernières mises à jour des informations sur les mesures d'urgence de même que pour consulter d'heure en heure le niveau des cours d'eau.

La ligne de services aux citoyens, au 819 379-3733, est également disponible 24 h par jour.

Curieux, abstenez-vous!

La Ville de Trois-Rivières et ses équipes d'urgence demandent aux curieux de toutes sortes de se tenir loin des zones présentement touchées par les inondations. Que ce soit en voiture ou même en bateau, la présence de curieux sur les sites où se déroulent les opérations nuit non seulement au travail des intervenants mais peut également causer des dommages aux résidences.

«Lorsqu'une personne passe en voiture, même si ce n'est qu'à 30 km/h, ça cause des vagues dans l'eau qui se rendent jusqu'aux résidences et qui peuvent causer des débordements ou même des dommages. On leur demande de ne pas venir, tout simplement», indique Yvan Toutant, porte-parole de la Ville de Trois-Rivières.

Dimanche, il a été possible d'observer plusieurs curieux qui ont aussi mis des embarcations à l'eau sur le fleuve Saint-Laurent, la rivière Saint-Maurice et le lac Saint-Pierre, afin de s'approcher le plus possible des secteurs touchés et pouvoir observer la scène. «Encore une fois, les bateaux causent des vagues. Ça peut devenir très problématique pour les sinistrés», constate M. Toutant.

La Ville de Trois-Rivières a restreint la circulation de plusieurs rues des secteurs Trois-Rivières-Ouest et Pointe-du-Lac pour les résidents seulement, mais force est de constater que de nombreux curieux ne respectent pas la consigne et se rendent tout de même sur les lieux.

Les équipes d'intervention en appellent donc au bon jugement de chacun. «Si ces gens-là veulent vraiment aider leurs concitoyens, c'est en ne se présentant pas sur place qu'ils aideront le plus», résume Yvan Toutant.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer