Activités sportives à Notre-Dame-du-Mont-Carmel: nouvelle politique adoptée

Luc Dostaler, maire de Notre-Dame-du-Mont-Carmel.... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Luc Dostaler, maire de Notre-Dame-du-Mont-Carmel.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Notre-Dame-du-Mont-Carmel) Le conseil municipal de Notre-Dame-du-Mont-Carmel n'a pas attendu la décision de la Ville de Shawinigan pour statuer sur l'aide financière dont les enfants bénéficieront pour la pratique d'une activité sportive à l'extérieur de ses limites. Tel qu'annoncé l'an dernier, une nouvelle politique vient d'être adoptée par les élus et elle ne vise pas uniquement les hockeyeurs.

Dans la foulée du débat sur les services supralocaux offerts par Shawinigan l'an dernier, le conseil municipal de Notre-Dame-du-Mont-Carmel avait résolu de s'attaquer à une couverture plus large des activités pratiquées à l'extérieur de son territoire. Le fruit de leur réflexion a été adopté en avril.

La Politique d'aide financière aux activités sportives s'adresse aux jeunes de 17 ans et moins. Elle prévoit que pour toute surtaxe imposée par une municipalité aux résidents de l'extérieur, Notre-Dame-du-Mont-Carmel remboursera la première tranche de 100 $, ainsi que 50 % pour tout frais additionnel se situant entre 200 $ et 400 $. Chaque enfant bénéficiera d'un remboursement maximal de 200 $ par année.

Condition importante, le sport ou l'activité qui se qualifie pour cette aide ne doit pas être offert à Notre-Dame-du-Mont-Carmel. Par exemple, étant donné que cette municipalité ne possède pas d'aréna, les parents d'enfants qui pratiquent des sports de glace deviennent admissibles.

Par contre, un enfant qui choisirait de s'inscrire en karaté à Shawinigan ne pourrait bénéficier de cette politique de remboursement, parce que ces cours sont également offerts à Notre-Dame-du-Mont-Carmel.

«Si les parents ne veulent pas payer de frais supralocaux, ils peuvent inscrire leur enfant chez nous», fait remarquer le maire, Luc Dostaler. «En gros, ça s'adresse surtout aux activités de glace et de piscine.»

La politique s'applique rétroactivement au 1er janvier 2017. M. Dostaler considère que les objectifs soulevés l'an dernier sont maintenant atteints.

«Dans le fond, le soutien que nous accordions aux hockeyeurs ne changera pas», indique le maire. «Par contre, il sera étendu à d'autres enfants. Si on en donne pour le hockey, il devrait y en avoir pour d'autres activités.»

Autre nuance, la Municipalité soutenait auparavant davantage les familles qui inscrivaient plusieurs enfants à des sports de glace. Dorénavant, le maximum de 200 $ s'appliquera à tous. Avant l'entrée en vigueur de cette nouvelle politique, la Municipalité absorbait une plus importante proportion de la surtaxe pour un deuxième et un troisième enfant.

Lors de la dernière saison de hockey mineur, la Ville de Shawinigan imposait des frais supplémentaires de 400 $ pour les jeunes de l'extérieur de son territoire. Le maire, Michel Angers, mentionnait à la fin avril qu'il était prêt à annoncer la nouvelle grille de tarifs, en réponse à l'impossibilité d'en venir à une entente avec les municipalités voisines pour ses services supralocaux. Une conférence d'information est toujours prévue dans un court horizon, mais disons que les soubresauts de la rivière Saint-Maurice ont changé l'agenda cette semaine.

Rappelons que l'hiver dernier, les jeunes hockeyeurs de Notre-Dame-du-Mont-Carmel s'étaient dispersés entre Saint-Boniface et Shawinigan pour la pratique de leur sport favori, dans la foulée des mêmes négociations. Contrairement à ce qu'il avait annoncé en septembre, M. Dostaler mentionne maintenant que la Municipalité remboursera un montant de 100 $ aux parents qui avaient inscrit leur enfant à Shawinigan pour la saison 2016-2017. L'automne dernier, le conseil municipal avait statué que seuls les jeunes hockeyeurs inscrits à Saint-Boniface pouvaient réclamer ce rabais.

Notons enfin que la nouvelle Politique d'aide financière aux activités sportives de Notre-Dame-du-Mont-Carmel confirme officiellement le soutien versé à ses associations. Comme par le passé, elles obtiendront 35 $ par enfant résidant de la municipalité qui s'inscrira à leur programmation.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer