Inondations: Trois-Rivières sur un pied d'alerte

Louise Alarie, une résidente du secteur Trois-Rivières Ouest,... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Louise Alarie, une résidente du secteur Trois-Rivières Ouest, a pu compter sur l'aide du maire Yves Lévesque pour charger des sacs de sable dans sa voiture.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La Ville de Trois-Rivières et le service de sécurité incendie sont eux aussi sur un pied d'alerte depuis les derniers jours, alors que le niveau du fleuve Saint-Laurent n'a cessé d'augmenter. Résultat: plusieurs rues résidentielles sont maintenant inondées et deux résidences du secteur Pointe-du-Lac ont même été évacuées de façon préventive dans la nuit de mardi à mercredi.

La rue Terrasses-du-Fleuve a été fermée à la... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

La rue Terrasses-du-Fleuve a été fermée à la circulation puisque la chaussée est inondée.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Mercredi après-midi, les autorités municipales ont fait le point pour indiquer à la population que de nombreuses mesures sont mises de l'avant afin d'éviter le plus possible les dommages qui pourraient être causés par l'eau.

Du même coup, la Ville a procédé à la fermeture de nombreuses rues dans les secteurs Trois-Rivières-Ouest et Pointe-du-Lac afin de limiter la circulation aux résidents seulement et d'éviter que les curieux viennent se promener avec leur voiture, causant des vagues qui pourraient endommager les résidences.

Selon le maire, une telle situation n'avait été connue que deux fois, soit en 1976 et 1998 où l'eau du fleuve a grimpé à ce point, inondant les rues, notamment du côté des Terrasses-du-Fleuve dans le secteur Trois-Rivières-Ouest, ainsi que certaines rues résidentielles du secteur Pointe-du-Lac, dont l'île Saint-Eugène où une partie du chemin est carrément impraticable.

«On a des résidences qui sont visitées par les effectifs pompiers depuis 72 heures dans les parties basses et les secteurs riverains. Nos équipes de pompiers sillonnent ces secteurs pour rassurer les gens, assurer une présence de la ville et faire un recensement des gens et des résidences pour s'assurer que tout est sous contrôle chez eux. S'ils ont des interrogations, on est là pour y répondre», indique pour sa part Rudy Hamel, chef de la section analyse de risque et sécurité civile pour la sécurité incendie de Trois-Rivières.

Ce dernier a indiqué que des sacs de sable avaient été mis à la disposition des citoyens qui voudraient protéger les portes des résidences. D'ailleurs, si la quantité de sacs distribués dans les quartiers résidentiels devaient s'épuiser, les citoyens pourraient toujours se tourner vers le centre de services aux citoyens du secteur ouest, sur la rue Saint-Joseph, afin de s'en procurer rapidement.

Déjà, mercredi après-midi, des dizaines de citoyens se sont rendus sur Terrasses-du-Fleuve pour venir récupérer des sacs de sable. Même le maire Yves Lévesque a mis la main à la pâte, en aidant les citoyens à charger les sacs dans les véhicules.

Parmi ces résidents, il y avait Louise Alarie qui habite le secteur depuis 43 ans et qui n'avait connu cette situation qu'une seule fois, en 1976. «Pour le moment, on n'a pas d'eau chez nous, elle reste dans la rue, mais on ne prendra pas de chance d'un coup que l'eau continue de monter. On va mettre les sacs de sable devant toutes nos portes et la porte-patio», a-t-elle indiqué.

Les puisards des rues ont également été bouchés pour éviter de surcharger les égouts et ainsi risquer de causer des refoulements dans les maisons, a ajouté le maire Lévesque.

«Ils annoncent encore de la pluie dans les prochains jours, mais d'ici mardi prochain, on espère que le niveau va baisser assez pour absorber cette pluie que l'on attend. Je suis confiant que ça va bien aller et je suis surtout très content des gens de tous les départements qui travaillent très fort sur le terrain», constate Yves Lévesque, qui a noté que des employés des Travaux publics ont été à pied d'oeuvre parfois jusqu'à 1 h du matin afin de s'assurer que tout se déroulait bien.

Ailleurs

Les importantes quantités de pluie et le niveau très haut de la nappe phréatique causent également des désagréments du côté de Saint-Louis-de-France et Sainte-Marthe-du-Cap, où la Ville surveille la situation d'heure en heure.

Les résidences de Saint-Louis-de-France qui avaient été inondées au début du mois d'avril à deux reprises sont notamment visées par cette surveillance accrue. La Ville avait, à ce moment, installé trois pompes dans ce secteur pour soulager le réseau, et ces trois pompes fonctionnent à plein régime depuis les dernières 72 heures, note le directeur des Travaux publics et du génie, Ghislain Lachance.

À Sainte-Marthe, aucune pompe n'a été installée, mais la nappe phréatique est très haute et nécessite une surveillance constante, spécialement dans les secteurs résidentiels situés autour du golf Le Marthelinois.

Au centre-ville, près de la rue Père-Daniel, trois autres pompes ont aussi été installées pour soulager le réseau, de même que sur les rues Matton et Demontigny dans le secteur Trois-Rivières-Ouest.

Plusieurs espaces publics comme le parc Antoine-Gauthier ainsi que le parc Laviolette sont partiellement inondés, note aussi la Ville.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer