Jérôme le miraculé

Victime d'un très grave accident en juillet 2014... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Victime d'un très grave accident en juillet 2014 à Nicolet, Jérôme Leblanc devient, à 10 ans, ambassadeur du Défi-Jeunesse de Sainte-Justine pour amasser des fonds pour le Centre d'excellence en traumatologie. On le voit ici avec sa maman, Stéphanie Goupil.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Jérôme Leblanc arrive en courant de son cours d'éducation physique pour s'installer dans la salle où se déroule l'entrevue. Entre deux gorgées d'eau, il reprend son souffle et nous explique, avec toute l'énergie de ses 10 ans, les règles du «kickball», le jeu auquel il vient de jouer dans le cadre de son cours.

Le 25 juillet 2014, Jérôme circulait à vélo... (Archives, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Le 25 juillet 2014, Jérôme circulait à vélo le long de la route 259 à Nicolet. Malgré les bons conseils de sécurité des parents, l'impensable s'est produit. Une collision avec une voiture a très grièvement blessé le garçon, sous les yeux horrifiés de son frère et de sa maman qui a tout vu de la fenêtre de sa cuisine.

Archives, Le Nouvelliste

Il est tout simplement impossible, en voyant ce garçon énergique, de concevoir qu'il y a encore peu de temps, Jérôme était cloué à son lit d'hôpital aux soins intensifs de l'hôpital Sainte-Justine de Montréal, dans un coma provoqué, ses parents à ses côtés lui tenant la main et ne sachant pas s'il allait survivre.

Victime d'un grave accident en juillet 2014, Jérôme aura eu la vie sauve grâce aux bons soins du Centre d'excellence en traumatologie du CHU Sainte-Justine, dont il devient aujourd'hui ambassadeur du Défi-Jeunesse, une campagne de financement qui vise à amasser 5 M$ pour ce centre spécialisé.

Le 25 juillet 2014, Jérôme et son frère, Antoine, circulaient à vélo le long de la route 259 à Nicolet, là où ils habitent. Ils revenaient de chez un ami pour l'heure du dîner. Malgré les bons conseils de sécurité des parents, l'impensable s'est produit. Une collision avec une voiture a très grièvement blessé le jeune Jérôme, sous les yeux horrifiés de son frère et de sa maman qui a tout vu de la fenêtre de sa cuisine. 

«Sur le coup, les ambulanciers ont refusé que j'embarque avec lui dans l'ambulance. On ne le saura jamais, mais je suis persuadée que c'est parce qu'ils pensaient qu'ils allaient le perdre», se souvient sa maman, Stéphanie Goupil, qui a mis sa vie professionnelle sur pause pendant plus d'un an pour prendre soin de son fils dans cette épreuve.

«Ce jour-là, il a tout de suite été emmené au centre de traumatologie de Sainte-Justine. Le personnel médical et les équipements de ce centre, ça a carrément sauvé la vie de Jérôme. Si ce n'était pas de ça, je ne pense pas qu'il serait avec nous aujourd'hui», résume sa mère avec conviction.

C'était donc naturel pour la famille d'accepter lorsque la Fondation de l'hôpital Sainte-Justine les a contactés pour leur offrir de devenir ambassadeurs du Défi-Jeunesse des écoles privées. Tout au long de l'année, les écoles privées de la province seront invitées à organiser des activités avec les jeunes élèves afin d'amasser des fonds pour financer l'achat d'équipements spécialisés pour la traumatologie chez les enfants.

Déjà, mercredi matin à Montréal, l'Escouade du Défi-Jeunesse, dont les porte-paroles sont les olympiennes Chloé, Justine et Maxime Dufour-Lapointe, amorce une tournée des écoles privées de Montréal pour rendre visite aux jeunes qui participent à ce défi.

Dans le cas de Jérôme, il tiendra avec son école, l'école Vision de Trois-Rivières, une activité en septembre afin d'amasser des fonds et faire sa part en donnant au suivant.

«Notre implication est non seulement de participer au défi, mais aussi de faire rayonner les réussites de Sainte-Justine à l'extérieur de Montréal. Ça a beau se passer dans la métropole, le centre de traumatologie a sauvé la vie d'enfants et d'adolescents de partout au Québec», reconnaît Stéphanie Goupil.

L'école Vision, où Mme Goupil enseigne et où Jérôme complète actuellement sa quatrième année, prendra donc part au Défi-Jeunesse, avec des activités sportives qui seront organisées dans les sentiers du centre Énergie CMB au retour des vacances d'été, juste à temps pour la rentrée. 

Une rentrée qui prend toujours un autre sens depuis l'accident pour cette famille, qui réalise chaque jour qu'un petit miracle a été accompli pour que Jérôme puisse retourner chez lui, plusieurs mois après l'accident, et qu'il retourne à l'école en septembre 2015.

Après Sainte-Justine, c'est le centre de réadaptation Marie-Enfant qui a pu accueillir Jérôme, où il a passé près de quatre mois. Le jeune garçon a dû réapprendre à manger, à s'asseoir, à marcher. Pendant près de six heures par jour, il travaillait très fort avec tous les spécialistes disponibles en physiothérapie, ergothérapie, psychologie, etc. 

Une réadaptation qui l'a mené chez lui en décembre, lui permettant de franchir le pas de sa porte avec une marchette. Les semaines suivantes, ce sont les spécialistes du centre InterVal qui ont pris le relais. 

Bien que quelques séquelles demeurent pour le jeune garçon, comme par exemple de petits accrocs à sa mémoire à court terme ainsi que certaines difficultés d'apprentissage, les efforts sont mis avec la famille et l'école qu'il fréquente pour lui offrir tous les services possibles pour qu'il se développe normalement.

Une progression dont Jérôme se félicite lui-même. «J'ai fait de gros progrès», lance-t-il en nous regardant droit dans les yeux. Comme s'il était possible d'en douter...

De cette période, Jérôme conserve surtout le souvenir des clowns déguisés en policiers qui venaient lui rendre visite pour le faire rire. «Ils étaient drôles, ça me faisait du bien. Moi aussi, plus tard, je veux être un clown-policier qui ira amuser les enfants dans les hôpitaux», martèle-t-il, convaincu.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer