Situation des cours d'eau en Mauricie: «il faut s'armer de patience»

Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux,... (Photo: Sylvain Mayer)

Agrandir

Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, s'est rendu dans le secteur de l'avenue du Beau-Rivage et du chemin de l'Ermitage, mardi matin, afin de constater la situation de visu et faire le point avec les intervenants locaux.

Photo: Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) La situation des cours d'eau en Mauricie et plus particulièrement à Shawinigan inquiète à ce point le gouvernement du Québec que le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, s'est rendu dans le secteur de l'avenue du Beau-Rivage et du chemin de l'Ermitage, mardi matin, afin de constater la situation de visu et faire le point avec les intervenants locaux. Dans son esprit, il ne fait aucun doute que les plans d'indemnisation déjà offerts en pareille situation suffiront à la demande.

«Nous avons un programme normé, au ministère de la Sécurité publique et nous sommes toujours en discussion avec les autorités municipales», commente-t-il. «Quand nous constatons que la situation sur le terrain le justifie, nous activons ces programmes et les citoyens sont informés sur le type de réclamation qu'ils peuvent faire. Actuellement, la priorité est d'assurer la sécurité des demeures et des personnes.»

«Les mesures qui existent à l'heure actuelle fonctionnent très bien», assure le ministre. «Il n'y a pas lieu de les revoir. Partout où nous avons tenu des séances d'information, les citoyens ont été rassurés. Lorsque les demandes d'indemnisation sont faites, on les traite de façon diligente. Vraiment, nous avons les programmes en place pour faire face à la situation.»

Le ministre était notamment accompagné du député de Saint-Maurice, Pierre Giguère et du maire de Shawinigan, Michel Angers, lors de ce point de presse. Des intervenants de la Sûreté du Québec, du service de sécurité incendie, d'Hydro-Québec et de la Sécurité civile ont aussi participé à cette rencontre.

M. Coiteux ne cache pas que les prévisions météorologiques ne laissent entrevoir aucun répit pour les riverains dans un horizon prévisible.

«C'est toujours malheureux, quand ça arrive», convient-il. «Les conditions météo ne sont pas idéales. De la pluie est encore attendue au cours des prochaines heures et quand on ajoute la fonte des neige, ça risque de faire augmenter le niveau des eaux au cours des prochains jours. Il faut s'armer de patience.»




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer