Une formation permet à 12 personnes de travailler dans le textile

On retrouve ici Isabelle Cloutier, de la Commission... (Olivier Croteau)

Agrandir

On retrouve ici Isabelle Cloutier, de la Commission scolaire, Marthe Landry, du Centre Le Pont, et François Rochon, du CSMO.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) «On trouve ce partenariat extraordinaire et on voudrait que ce soit un modèle», affirme la directrice du Centre Le Pont, Marthe Landry, en parlant du projet de collaboration qui permettra à 12 personnes de se trouver un emploi comme opérateur ou opératrice de machine à coudre industrielle, au terme d'une formation de 420 heures.

On dit «au terme» de la formation mais, dans les faits, les participants sont déjà engagés par l'une des cinq entreprises partenaires du projet, soit Hardy Filtration et Filterfab, de Trois-Rivières, Patlin de Saint-Paulin, Chemise Empire, de Louiseville, et Natpro, de Saint-Stanislas. 

Le projet s'adresse à des personnes éloignées du marché du travail, sans emploi et sans expérience dans ce domaine.

«Le métier d'opérateur de machine à coudre est très en demande. Nous, on est le promoteur, et on va chercher des collaborateurs dans la région visée par le besoin», explique François Rochon, chargé de projet au Comité sectoriel de main-d'oeuvre de l'industrie du textile du Québec (CSMO Textile), qui avait déjà géré des projets semblables au Saguenay - Lac-Saint-Jean, au Centre-du-Québec et en Montérégie avant de démarrer celui de la Mauricie. 

À Trois-Rivières, Innovation et Développement économique (IDE), Emploi Québec et la Commission scolaire du Chemin-du-Roy se sont alliés au CSMO pour organiser une formation pour de potentiels employés, et coordonner un maillage avec les entreprises en besoin de ce type de main-d'oeuvre. 

Stratégie Carrière et le Centre Le Pont complètent ce partenariat. 

«Tout ce monde-là a travaillé ensemble pour offrir une formation d'opérateur de machine à coudre industrielle. Tout a été tellement vite! La première réunion s'est tenue l'été passé et la formation a commencé le 6 mars, ce qui est très bon en termes d'organisation quand on est plusieurs partenaires», se réjouit la directrice du Centre Le Pont, où se tient la formation.

C'est la Commission scolaire du Chemin-du-Roy qui agit comme chargé de projet. «On a communiqué avec les employeurs, on fait la publicité pour recruter les participants et on a organisé une sélection avec les employeurs. Les participants sont engagés dès le départ, et ils sont rémunérés pour tout le projet de formation, incluant le stage à la fin», explique Isabelle Cloutier, agente de développement à la formation continue - service aux entreprises pour la commission scolaire.

Les 12 participants, parmi lesquels six immigrants, ont suivi deux semaines de formation à temps plein au Centre Le Pont, suivies de six semaines de formation en alternance travail-études, dont deux journées par semaine en industrie. 

Ils amorceront la semaine prochaine les quatre semaines de stage qui concluront le programme le 1er juin.

«Tout le monde s'est mis ensemble pour le bien de la région. Il faut que ça continue. C'est une formule gagnante», plaide Marthe Landry, en laissant entendre qu'une deuxième expérience sur le même modèle pourrait voir le jour.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer