• Le Nouvelliste > 
  • Actualités 
  • > Problème de sel de déglaçage dans l'eau à Saint-Étienne-des-Grès: le ministère paiera tout 

Problème de sel de déglaçage dans l'eau à Saint-Étienne-des-Grès: le ministère paiera tout

Le député de Maskinongé Marc Plante a minimisé... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le député de Maskinongé Marc Plante a minimisé l'impact de la disparition de certains services au Centre Avellin-Dalcourt de Louiseville.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Saint-Étienne-des-Grès) Le ministre des Transports, Laurent Lessard, a annoncé jeudi que son ministère reconnaît être fautif dans le dossier de la contamination au sel de déglaçage de puits desservant une quarantaine de résidences de Saint-Étienne-des-Grès et que son ministère paiera, en fin de compte, pour l'aménagement d'une conduite d'eau de même que pour relier à cette conduite les résidences touchées par le problème.

«C'est dur de faire reconnaître la responsabilité du ministère des Transports, en général», a indiqué le ministre Lessard à l'occasion de l'étude des crédits budgétaires, jeudi, durant la Commission des Transports et de l'Environnement.

«On peut, nous aussi, à cause des activités, avoir des impacts sur le réseau», a-t-il fait valoir. «Dans ce cas-là, on a reconnu qu'on avait tort.»

«Donc, nous allons aider à régler la problématique avec la municipalité, «nous allons payer aussi le branchement de la conduite complet de chaque résidence touchée et on va suivre le dossier de près pour les réclamations et s'assurer des versements promptement pour être sûr qu'après tout ça, les propriétés et les propriétaires soient rassurés de la qualité de l'eau» et cessent «de s'inquiéter que les enfants aient bu ou pas bu d'eau», a-t-il dit.

Le député de Maskinongé, Marc H. Plante, rappelle que le ministère avait reconnu sa responsabilité, l'automne dernier, dans ce dossier de contamination des nappes phréatiques et des puits privés.

Par la suite, le ministère avait entrepris des démarches avec la municipalité afin de faire les plans et devis pour pouvoir relier les résidences du secteur Les Grès à la conduite d'aqueduc de la municipalité», a-t-il ajouté.

M. Plante a aussi rappelé que la municipalité «est en train de faire l'évaluation, en collaboration avec le ministère, des coûts relatifs au prolongement de la conduite pour alimenter les gens contaminés au sel d'autoroute avec le réseau d'eau municipal.»

Le député rappelle que le ministère a payé à la municipalité les frais d'ingénieurs nécessaires à l'évaluation de ces travaux. «On attend les résultats finaux de l'étude sous peu», dit-il.

«On sait que les coûts pour relier les citoyens à la conduite d'eau seront à peu près entre 2,2 et 2,3 millions $», a précisé le député Plante.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer