Autre affaissement de terrain dans le secteur Shawinigan-Sud

Un autre affaissement de terrain s'est produit sur... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Un autre affaissement de terrain s'est produit sur la 113e Avenue dans le secteur Shawinigan-Sud.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Un autre affaissement de terrain s'est produit dans le secteur Shawinigan-Sud, soit aux abords d'une pente boisée située sur la 113e Avenue. Mais contrairement à celui qui est survenu sur la 105e Avenue vendredi soir, il n'a entraîné l'évacuation d'aucune résidence.

Néanmoins, des représentants de la Sécurité civile se sont rendus sur place au cours de la journée de mardi afin de constater l'ampleur de ce phénomène annonciateur d'un possible glissement de terrain.

Selon le directeur régional de la Sécurité civile, Sébastien Doire, l'affaissement s'est produit sur une longueur de 23 mètres et sa profondeur maximale est d'un mètre. Ce dernier précise qu'aucune maison ne se trouve du côté de la rue où la terre s'est affaissée et que la route n'est pas menacée.

Dans le pire des scénarios, une partie de la glissière de sécurité qui se trouve à environ 30 centimètres de la pente pourrait se retrouver dans le vide dans le cas où un glissement se produirait.

M. Doire indique que le fait que des citoyens déposent de l'herbe coupée ainsi que des branches d'arbres à cet endroit, jumelé avec le ruissellement de l'eau, a peut-être contribué à l'affaissement.

En ce qui concerne celui survenu la semaine dernière sur la 105e Avenue, il ne s'est pas encore transformé en glissement de terrain. Sébastien Doire reconnaît qu'il est difficile de prédire quand peuvent survenir ces phénomènes.

«Ça pourrait se produire dans cinq ans comme dans cinq minutes», laisse-t-il tomber.

Les niveaux des cours d'eau diminuent

Bien qu'ils soient encore élevés à plusieurs endroits dans la région, notamment du côté de Louiseville et de Maskinongé, les niveaux des cours d'eau ont en général un peu baissé depuis le week-end. 

Mais la pluie qui devrait tomber au cours des prochains jours pourrait faire remonter un peu les niveaux du fleuve Saint-Laurent et des rivières de la Mauricie et du Centre-du-Québec. 

Même s'il suivra la situation de près, le directeur régional de la Sécurité civile croit que le pire est derrière nous et que la saison des phénomènes printaniers tire à sa fin.

Affaissement d'un ponceau à Lemieux

Un affaissement d'un ponceau est survenu, mardi, sur la route 263 dans la localité de Lemieux au Centre-du-Québec.

Au moment de mettre sous presse, la circulation automobile se faisait en alternance en raison du bris du lien permettant à la route d'enjamber la rivière Gentilly à cet endroit. Des représentants du ministère des Transports ont été dépêchés sur place pour évaluer la situation.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer