Place à la saison 2017 des courses

Le premier programme de courses de la saison... (Olivier Croteau)

Agrandir

Le premier programme de courses de la saison 2017 a été présenté dimanche à l'hippodrome de Trois-Rivières.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La saison 2017 des courses de chevaux est officiellement lancée. Le premier programme de la saison a été présenté dimanche à l'Hippodrome de Trois-Rivières devant près de 300 spectateurs.

Près de 3000 personnes ont assisté dimanche au... (Olivier Croteau) - image 1.0

Agrandir

Près de 3000 personnes ont assisté dimanche au lancement de la saison des courses de chevaux.

Olivier Croteau

La seule belle journée depuis des lunes a fait courir les foules. Si les estrades intérieures étaient bondées, plusieurs spectateurs s'étaient massés à l'extérieur pour assister aux prouesses des chevaux. 

«Nous sommes extrêmement satisfaits. Nous pensions avoir 2000 ou 2200 personnes. Il y a une belle ambiance et les courses sont très serrées», affirme d'emblée Jocelyn Faucher, directeur du Club jockey du Québec. «C'est la première fois qu'on commence au mois d'avril. Et nous sommes chanceux de la température que nous avons aujourd'hui.»

La saison 2017 est la cinquième saison de la renaissance de l'Hippodrome de Trois-Rivières, désormais le seul en activité au Québec. Le Club jockey estime maintenant que la relance est suffisamment bien enclenchée, ce qui laisse maintenant toute la place au développement du rayonnement des activités de l'Hippodrome. «Nous avons de belles choses qui s'en viennent et nous travaillons sur des nouveautés pour les deux ou trois prochaines années», précise M. Faucher. 

Les visiteurs ont pu constater quelques nouveautés dimanche. Par exemple, un tirage moitié-moitié a été lancé afin de permettre aux visiteurs de toucher une belle cagnotte et aux organisateurs de toucher des revenus supplémentaires. De plus, le Club jockey est en attente d'autorisation pour permettre de parier sur l'ordre des cinq chevaux dans la dixième course. 

«Nous devrions pouvoir mettre ça en mai. Nos deux premiers programmes de la saison c'est pour nous roder. C'est pour ça que nous avons parti la saison en avril cette année», ajoute le directeur du Club jockey. «Mais nous sommes victimes de notre succès et nous sommes bien contents. Nous voyons l'horizon d'un bien bon oeil.»

Le pari est bien sûr ce qui amène de l'eau au moulin de l'industrie des courses de chevaux. Les amateurs de partout au Canada et aux États-Unis peuvent parier sur les courses tenues à Trois-Rivières. «Nous sommes diffusés à 51 endroits en Ontario, 50 aux États-Unis et des pistes américaines vont commencer à nous prendre en mai. Trois-Rivières est sur le grand circuit en Amérique du Nord», précise M. Faucher. 

«C'est sûr que c'est important d'avoir ces paris. À Trois-Rivières, sur 100 000 $ en paris, 40 000 $ sont pariés ici même, 20 000 $ sont pariés dans les salons de jeux et le reste, c'est aux États-Unis.»  

L'an dernier, les paris cumulatifs de Trois-Rivières se sont élevés à près de 75 millions $. Depuis la relance des courses, ce chiffre ne cesse d'augmenter. Et les organisateurs croient bien que la tendance sera respectée cette année. 

«Si on a un bel été et les courses sont saisonnières. Il n'y a pas de raison de ne pas battre ce chiffre.»

Le Club jockey du Québec a annoncé qu'il allait remettre au cours de la saison 2017 des bourses totalisant 2,5 millions $. Toutefois, son directeur estime qu'à la lumière des dernières données, les bourses pourraient bien atteindre 2,75 millions $. 

«Tout l'argent que nous mettons dans les bourses provient des paris mutuels. Nous n'avons aucune subvention.»

Les propriétaires de l'Hippodrome veulent de plus aménager une zone dédiée à la famille avec un parc pour les enfants et à la cuisine de rue. Ce projet est toutefois conditionnel à l'autorisation de la Ville de Trois-Rivières pour la démolition de la Maison de l'Expo.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer