Menaces de Trump: Québec ne se laissera pas faire, affirme Couillard

Le premier ministre Philippe Couillard a pris la... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le premier ministre Philippe Couillard a pris la parole lors du gala Gens de Terre et Saveurs.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Il y avait un invité de marque, jeudi soir, lors du gala Gens de Terre et Saveurs de la Mauricie.

De passage dans la région, le premier ministre Philippe Couillard en a profité pour participer à cette soirée au cours de laquelle il a notamment souligné la contribution des bâtisseurs agricoles et agroalimentaires de la région et a assuré que son gouvernement allait être là pour minimiser les impacts que pourraient avoir les mesures protectionnistes que prône le président américain Donald Trump, notamment en ce qui a trait au marché des produits laitiers.

L'allocution que le premier ministre a prononcée devant les quelque 250 personnes présentes a été reçue très positivement. Ses propos concernant la position du gouvernement relativement aux idées controversées du président Trump ont d'ailleurs été chaudement applaudis. Il a notamment répété qu'il était un partisan indéfectible du système de gestion de l'offre et qu'il allait se battre pour le maintenir en place.

«Mais si on le fait, ce n'est pas pour défendre notre système, c'est pour défendre une vision de la vie rurale au Québec. [Pour défendre] notamment la vision des fermes de taille familiale où les jeunes peuvent encore rêver de se lancer en agriculture en milieu rural et que c'est possible de le faire, plutôt que ces immenses productions industrielles que l'on voit dans des pays qui n'ont pas des politiques semblables. [...]

Il faut qu'on se tienne tout le monde ensemble. Le gouvernement est là pour vous soutenir. Il faut démontrer que ce n'est pas un caprice, mais bien un modèle de société», a déclaré le premier ministre, avant d'ajouter que son gouvernement est au diapason avec celui de Justin Trudeau sur ce dossier.

En présence de tous les membres du caucus libéral de la région, avec la ministre et députée Julie Boulet en tête, il a tenu des propos similaires en ce qui a trait à la protection de l'industrie forestière québécoise.

«Le jour où le gouvernement américain annoncera ses tarifs sur le bois d'oeuvre, et on s'attend que ce sera très bientôt et que ce seront des tarifs importants, le gouvernement, les syndicats et les entrepreneurs forestiers vont présenter leur plan d'action pour soutenir les travailleurs et les entrepreneurs, notamment avec des garanties de prêt. [Comme pour nos producteurs laitiers], on ne laissera pas tomber nos producteurs de bois d'oeuvre», a-t-il lancé.

Comme le sont plusieurs de ses membres, le président de l'UPA Mauricie, Jean-Marie Giguère, s'est dit préoccupé par les récentes menaces du président des États-Unis. Néanmoins, il a précisé qu'il préfère attendre de voir ce qui se passera vraiment avant de sonner l'alarme.

«Depuis qu'il a été élu, il n'y a pas eu une semaine au cours de laquelle il n'a pas dit des choses inquiétantes. Il faut savoir analyser, mais il faut également garder notre calme et répondre aux attaques en temps et lieu. Selon moi, on dirait qu'il est encore en mode électoral et qu'il veut faire plaisir à son auditoire, dont des producteurs des États de New York, du Wisconsin et du New Jersey qui ont de la misère. Mais nous ne sommes aucunement responsables de ça nous», a-t-il analysé.

Plus de 250 convives

Treize lauréats ont été honorés lors de cet événement organisé par l'UPA Mauricie. Plus de 250 acteurs des milieux agricoles et agroalimentaires ainsi que de nombreux dignitaires étaient au rendez-vous pour célébrer la contribution des entreprises et des artisans de la région.

L'émotion était entre autres palpable lorsque l'agriculteur d'exception, Claude Gagnon de La Tuque, et l'agricultrice d'exception, Rachel Trépanier de Saint-Séverin, ont reçu leur prix des mains du premier ministre Couillard.

«C'est la fête de toutes les entreprises agricoles de la Mauricie. Certaines d'entre elles ont fait des choses exceptionnelles et c'est ça que l'on souligne», a mentionné le président de l'UPA Mauricie.

Les lauréats

Agricultrice d'exception

Rachel Trépanier de la Ferme La Chouette Lapone - Saint-Séverin

Agriculteur d'exception

Claude Gagnon - La Tuque

Employé  - Des Chenaux

Jean Tessier de la Ferme Michel Cossette - Saint-Narcisse

Employé -  Maskinongé

Stéfanie Tourchot de la Ferme Y. Lampron et Fils - Saint-Boniface

Employé - Mékinac

Patrick Lajoie de la Ferme Pierre Thiffault - Saint-Tite

Famille agricole

La famille Gervais de la Ferme Germec - Hérouxville

Entreprise agroalimentaire

La famille Massicotte de Massibec - Champlain

Jeune entrepreneur de la relève

Myriam Leclair et Gabriel Béland de la Ferme Gadou - Hérouxville

Agrotourisme

Ferme horticole Gagnon - Trois-Rivières

Agro transformateur

Les Argousiers de Maskinongé - Saint-Édouard-de-Maskinongé

Détaillant agroalimentaire

Coopérative de solidarité du marché public de Shawinigan - Shawinigan

Nouvelle entreprise

Domaine du Sucrier-Saint-Boniface

Formation et gestion de ressources humaines

La famille Lampron de la Ferme Y. Lampron et fils - Saint-Boniface




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer