Yvon Deshaies rembourse la contravention d'un vétéran

Yvon Deshaies au cénotaphe de Louiseville.... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Yvon Deshaies au cénotaphe de Louiseville.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) Payer une contravention pour un stationnement impayé n'est jamais un moment agréable, sauf peut-être pour le maire de Louiseville, Yvon Deshaies.

Ce dernier vient de sortir son portefeuille en raison d'un oubli qui a suivi une de ses déclarations faites il y a deux ans lors de la cérémonie du jour du Souvenir. M. Deshaies avait alors déclaré que les vétérans de l'armée canadienne pourraient stationner gratuitement leur véhicule au centre-ville, à condition que la plaque d'immatriculation soit garnie du coquelicot. Sauf que le règlement n'a jamais été adopté.

«Mon conseil était d'accord, mais personne n'a amené ça en résolution. Ma volonté a passé dans une craque du plancher! La semaine passée, un vétéran qui avait entendu dire que le stationnement était gratuit est venu à Louiseville et il a reçu un ticket de stationnement. Il a sa plaque avec le coquelicot. Il est passé à l'hôtel de ville et il a montré ses papiers de militaire en se disant que c'était une erreur», explique M. Deshaies.

Après vérification, tout le monde a réalisé qu'aucun règlement en ce sens n'existait. Le maire de Louiseville a été mis au courant de la situation et s'est rappelé de sa déclaration faite il y a deux ans. 

«J'étais à l'extérieur de Louiseville quand on m'a appelé. Je n'ai pas rencontré le monsieur. J'ai demandé qu'on mette le ticket sur mon bureau. Je l'ai payé et ça m'a fait plaisir. Il faut que je respecte ce que j'ai dit», ajoute M. Deshaies.

Ce dernier est passé au bureau de la cour municipale régionale de la MRC de Maskinongé et a payé l'amende de 43 $. Il assure avoir pris son argent personnel pour couvrir les frais et ajoute qu'il n'a pas fait annuler la contravention. 

Yvon Deshaies a beau dire qu'il a été «heureux» de payer, le maire de Louiseville n'aura de toute évidence pas l'occasion de revivre le même bonheur: la Ville de Louiseville se prépare à modifier le règlement concernant le stationnement aux espaces munis d'un horodateur. Les vétérans pourront bientôt se stationner gratuitement au centre-ville de Louiseville, car le règlement sera adopté à la séance du conseil du 8 mai. 

«C'est simple, on veut leur rendre hommage, on veut leur dire qu'on est fier d'eux. C'est une façon de leur dire merci. C'est pas grand-chose, mais on leur dit merci d'avoir combattu pour nous», raconte M. Deshaies, lui-même un ancien membre des Forces armées canadiennes.

Louiseville fait partie d'une courte liste de municipalités au Québec ayant adopté un tel règlement. Victoriaville a pris cette décision en 2016, alors que Saint-Jérôme a fait de même en 2009.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer