Élections à Shawinigan: une première candidate défie un conseiller sortant

Jacinthe Campagna... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Jacinthe Campagna

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) À moins de sept mois du vote aux élections municipales du 5 novembre, une première candidate défie l'un des conseillers en place à Shawinigan. Il s'agit de Jacinthe Campagna, une enseignante en adaptation scolaire présentement en année sabbatique, qui souhaite apporter son dynamisme autour de la table pour le prochain mandat comme représentante du district de la Cité.

Les candidats ne se pilent pas sur les pieds actuellement à Shawinigan. Tous les conseillers présents ont déjà exprimé la volonté de solliciter un nouveau mandat. On peut maintenant tenir pour acquis qu'une élection se déroulera au moins dans le district de la Cité où Mme Campagna se frottera à Alain Lord, élu sans interruption depuis 1994. «Je ne me présente pas contre quelqu'un», précise-t-elle. «J'y vais pour les citoyens. Je veux servir ma communauté du mieux que je le peux. De très belles choses ont été faites à Shawinigan, mais je suis prête à travailler en équipe avec quiconque sera autour de la table.»

Pour Mme Campagna, il s'agit d'une première mise en candidature dans la sphère politique, bien qu'elle préside actuellement le conseil d'établissement de l'école Immaculée-Conception. Depuis l'automne, des conversations avec des gens de son milieu l'ont convaincue de plonger.

Vendredi matin, elle a procédé à son annonce officielle en compagnie de son mari, Leo Kouris et de leurs deux enfants, Angelina et Leonidas. Le point de presse était organisé à la clinique de denturologie Miller, propriété de l'oncle de la nouvelle candidate. Une partie de sa parenté s'était déplacée pour l'encourager.

«Avec ma jeune famille, j'ai envie de léguer un quartier, un environnement, une ville et une région où il fait bon vivre», témoigne-t-elle. «Je veux être à l'écoute des besoins des citoyens pour amener quelque chose de bien dans le quartier.»

Mme Campagna souhaite recevoir des suggestions des résidents du district pour améliorer leur qualité de vie. L'idée d'un parc à chiens lui vient spontanément à l'esprit, tout près du Centre Gervais auto.

Autres candidatures?

Ce très lent début de campagne électorale donne-t-il un indice de l'intérêt démontré pour le rendez-vous automnal? En 2013, 25 personnes avaient annoncé leur candidature, dont seulement 6 femmes. Les conseillers Alain Lord et Josette Allard-Gignac (Almaville) avaient été réélus sans opposition.

Pour le moment, Claude Grenier réfléchit sérieusement à briguer les suffrages dans le district des Montagnes, détenu par Serge Aubry. Roger Castonguay ne peut cacher son intérêt pour la politique municipale, lui qui assiste aux assemblées publiques depuis le début de l'année. Il devrait se présenter dans l'un des deux districts du secteur Grand-Mère, mais il ne souhaite pas dévoiler ses intentions avant la fin de son règne comme Grand Chevalier du Conseil 1209 des Chevaliers de Colomb, en juin.

Au moins deux hommes sondent présentement leurs appuis dans le district des Boisés, représenté par Martin Asselin depuis 2013. 

À la mairie, un participant occasionnel aux assemblées publiques confie qu'il tente de se trouver un bon agent officiel afin de pouvoir défier Michel Angers le 5 novembre.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer