Eaux usées: Asselin se rallie au conseil pour les coûts d'asphaltage

Martin Asselin, conseiller du district des Boisés.... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Martin Asselin, conseiller du district des Boisés.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Même s'il affirmait l'an dernier s'être «débattu» au conseil municipal pour que les coûts d'asphaltage du projet d'assainissement des eaux usées autour du lac à la Tortue soient répartis à l'ensemble de la ville, le conseiller du district des Boisés, Martin Asselin, se rallie à la décision de ne plus assumer cette partie de la facture. Selon lui, la prise en charge du projet à 83 % par Québec et Ottawa satisfera amplement les citoyens concernés.

Si le maire, Michel Angers, semblait un peu plus nuancé en début de semaine, M. Asselin ne fait pas de cachette. Les frais d'asphaltage du projet, qui devaient être assumés par l'ensemble des Shawiniganais, seront plutôt payés par le millier de bénéficiaires du réseau d'égout et d'aqueduc. En mars 2016, cet effort de la Ville avait été estimé à 842 146 $.

«C'est sûr et certain qu'avec le programme FEPTEU, nous avons eu beaucoup plus de subventions», rappelle M. Asselin. «Nous sommes partis de 66 % à 83 %. Nous en avons discuté en séance plénière et c'est beaucoup de sous qu'on récupère. Il faut regarder aussi ce qui se passe autour. Il faut garder des sous pour les autres districts.»

Au cours des derniers jours, la présidente de l'Association pour la protection du lac à la Tortue, Kathy Béliveau, comprenait également le recul de la Ville en raison d'une contribution plus généreuse du nouveau Fonds pour l'eau potable et le traitement des eaux usées. L'an dernier, son prédécesseur, Claude Vaugeois, avait bien accueilli la décision de la Ville de Shawinigan d'absorber les frais d'asphaltage de ce projet. Mais malgré cette décision, il considérait toujours la contribution municipale très timide, allant même jusqu'à demander un million de dollars de plus.

Encore une fois, M. Asselin se rallie au raisonnement de son maire sur ce point. La Ville de Shawinigan a mis beaucoup de temps pour réduire la facture des résidents concernés, en convainquant les deux paliers supérieurs de la pertinence de changer le projet de programme. Au bout du compte, les citoyens verront les bénéfices de ces efforts dans leurs poches.

«Je me suis assis avec le directeur parce que je savais que ce programme s'en venait», raconte le conseiller municipal. «Nous avions déjà fait une demande qui nous donnait 66 %. Nous savions que changer de programme, c'était comme refaire une nouvelle demande, avec le risque de tout perdre. Je ne voulais pas perdre ce qui avait été accepté. Après, il y avait des délais, mais nous avons pu le glisser grâce à nos interventions. Je suis bien content qu'on puisse ajouter 17 %; ça favorise tout le monde.»

Dans ce contexte, M. Asselin ne s'attend pas à ce que la décision de la Ville de refiler les frais d'asphaltage au secteur concerné soit mal accueillie par les citoyens. Rappelons que le registre sur le règlement d'emprunt de 40,8 millions $ pour ce projet se déroulera lundi.

«Avant même d'avoir la réponse pour le financement à 66 %, je faisais le tour et les gens étaient déjà en faveur du projet», raconte-t-il. «Avec l'APL, nous avions fait des simulations et ça donnait des coûts de 16 000 $ à 17 000 $ par résidence. Le 7 mars 2016 à Espace Shawinigan, on parlait plus autour de 10 000 $. C'était déjà un bon point. Là, on devrait tomber à 7000 $ ou 8000 $. On avance toujours. Quand les soumissions vont arriver, on pourra peut-être ajouter des routes qui n'étaient pas dans le programme du départ pour profiter des subventions au maximum.»

Rappelons que la Ville de Shawinigan estime être en mesure d'ajouter jusqu'à 67 unités d'habitation dans le projet, ce qui porterait le total à 1075 dans ses limites. Du côté de Hérouxville, 197 propriétés seraient desservies.

«On va avoir une belle route», s'emballe M. Asselin. «Après ce chantier, le lac à la Tortue sera très beau, avec beaucoup de monde qui va courir et marcher autour!»




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer