L'autoroute 55: «de bon augure», selon Julie Boulet

Si l'amélioration de l'autoroute 55 figure «à l'étude»... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Si l'amélioration de l'autoroute 55 figure «à l'étude» sur le plan de dix ans du PQI, le tronçon est absent des réalisations cette année.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

Selon la ministre régionale Julie Boulet, l'étude de l'amélioration de l'autoroute 55 dans le Plan québécois des infrastructures (PQI) est «de bon augure».

«Avant, ça ne se justifiait pas. On n'avait jamais le nombre de véhicules qui justifiait qu'on intervienne. Les nouvelles études et analyses ont progressé beaucoup et aujourd'hui, ces nouveaux chiffres justifieraient qu'on aille de l'avant avec le doublement», a-t-elle confié au Nouvelliste.

Si l'amélioration de l'autoroute 55 figure «à l'étude» sur le plan de dix ans du PQI, le tronçon est absent des réalisations cette année. 

«Il n'y avait peut-être pas de place nécessairement à l'inscrire parce qu'en totalité, ce sont de gros montants. C'est un projet qui peut se faire par phase, mais je pense que déjà, les études nous amènent vers ça, elles nous donnent raison de croire que ça serait crédible de le faire.

On a les chiffres à l'appui. Il va falloir le mettre par étape, mais à partir du moment que le nombre de véhicules par jour justifie l'intervention, je pense qu'on est en bonne position», renchérit l'ancienne ministre des Transports.

À ce sujet, le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, disait s'attendre à «ce qu'il se passe quelque chose à un moment donné».

«Ça me satisfait dans les circonstances. Quand j'ai appelé au ministère et au bureau du ministre, on m'a bien expliqué que les projets de 100 millions de dollars et plus, c'est au niveau du Québec que ça se jase et non pas au niveau régional. Si ça se fait par étape, il va falloir commencer les étapes bientôt», a-t-il affirmé.

Même s'il reconnaît qu'il s'agit d'une bonne nouvelle de voir l'autoroute 55 être à l'étude dans le PQI, le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, souligne que son amélioration ne figure pas sur la liste des réalisations.

«Dans le budget de cette année, c'est impossible que des travaux se fassent au niveau de la 55. L'étude peut rester là comme l'autoroute 19 l'était l'an passé et cette année. Il n'y a aucune garantie. On l'a mis là parce que M. Couillard s'est avancé au niveau de l'autoroute 50. On est traité au même niveau que l'autoroute 50», a déploré le représentant caquiste.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer