• Le Nouvelliste > 
  • Actualités 
  • > Étienne Boulay déplore le non-respect des stationnements pour véhicules électriques 

Étienne Boulay déplore le non-respect des stationnements pour véhicules électriques

L'ancien joueur de football bien connu, auteur et... (Image tirée de Facebook)

Agrandir

L'ancien joueur de football bien connu, auteur et propriétaire d'une voiture électrique Étienne Boulay a publié une vidéo sur sa page Facebook dans laquelle il fait part de son exaspération relativement au fait que les quatre espaces réservés aux véhicules électriques qu'offre l'Hôtel Gouverneur de Trois-Rivières étaient occupés par des véhicules à essence.

Image tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Même si de plus en plus d'espaces de stationnement et de bornes de recharge sont mis à leur disposition, les propriétaires de véhicule électrique doivent encore trop souvent se creuser les méninges pour recharger leurs piles, car les places réservées pour eux sont occupées par des véhicules à essence.

En publiant vendredi après-midi une vidéo sur sa page Facebook dans laquelle il fait part de son exaspération relativement au fait que les quatre espaces réservés aux véhicules électriques - qui donnent accès à deux bornes de recharge - qu'offre l'Hôtel Gouverneur de Trois-Rivières étaient occupés par des véhicules à essence depuis 24 heures, l'ancien joueur de football bien connu, auteur et propriétaire d'une voiture électrique Étienne Boulay semble avoir mis le doigt sur une problématique bien présente au Québec. C'est du moins l'opinion de Sylvain Juteau, fondateur de l'entreprise Roulez électrique et utilisateur de véhicules électriques depuis de nombreuses années.

«C'est un gros problème et dans la plupart des cas, on ne pénalise pas. Avec les stationnements réservés aux personnes handicapées, on a réglé le problème en donnant des grosses contraventions. Ça n'a pas été long pour que les personnes qui ne sont pas handicapées arrêtent d'y aller», explique M. Juteau avant d'ajouter que son entreprise offre des espaces de stationnement avec des bornes de recharge et qu'il n'hésite pas une seconde à faire remorquer les véhicules à essence qui s'y trouvent.

Les contraventions salées décernées aux automobilistes ne respectant pas les espaces réservés aux handicapés sont données en vertu d'une loi provinciale. M. Juteau considère que le gouvernement du Québec devrait également légiférer afin que les droits des propriétaires de véhicule électronique soient respectés. Il ne croit pas que de simples efforts de sensibilisation permettront de régler le problème.

«Il y en a qui font exprès! Il y en a qui ont des Hummer et qui vont se stationner là juste pour un ''power trip''», indique-t-il.

Le Québec et le Canada devraient selon lui s'inspirer de pays et de villes européennes où les fautifs sont sévèrement punis. Alors qu'il était en voyage à Amsterdam aux Pays-Bas il y a quelques semaines, il a été à même de constater que les autorités de cette ville ne lésinent pas en ce qui concerne le respect de ces droits.

«Si une voiture à essence ou qui n'est pas branchée se retrouve dans un espace avec une borne, elle se fait remorquer immédiatement sans avertissement. J'ai même pris des photos!», lance-t-il.

En plus des bornes de recharge offertes par différents commerces et établissements trifluviens, la Ville de Trois-Rivières en a installé une il y a quelques années au centre-ville sur la rue Badeau. Les automobilistes voulant l'utiliser n'ont qu'à payer le tarif régulier pour espace de stationnement. Et selon le règlement municipal, le propriétaire d'un véhicule à essence stationné dans l'espace permettant d'utiliser cette borne recevra une contravention de 30 $ plus les frais, et ce, même s'il a payé le montant nécessaire pour garer son véhicule.

Message entendu

Fait à noter, la vidéo mise en ligne par Étienne Boulay avait été vue plus de 28 000 fois et avait été partagée une centaine de fois en soirée vendredi. Elle a également été commentée par plusieurs dizaines d'utilisateurs de ce réseau social. Il semble que le message d'Étienne Boulay ait été entendu par la direction de l'hôtel, car il a publié une photo en soirée qui montre un cône placé dans un espace libre donnant accès à une borne de recharge lui permettant d'y stationner son véhicule.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer