La neige fait aussi des heureux

Dans les stations de ski on se réjouit... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Dans les stations de ski on se réjouit d'avoir reçu tous ces flocons de neige qui donnent aux skieurs des conditions exceptionnelles pour pratiquer leur sport.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) La tempête qui a durement frappé la province a causé bien des maux de tête aux automobilistes, entre autres, mais les dizaines de centimètres de neige qui ont recouvert le sol font aussi la joie de bien des gens. C'est le cas des clubs de motoneiges, des stations de ski, des centres de plein air et même de certaines érablières qui auront certainement de la neige en quantité pour offrir de la tire à leur clientèle.

«Cette neige était nécessaire parce que le fond des sentiers était glacé. C'était rendu dangereux pour les motoneigistes. Avec cette belle neige, c'est super beau. Les sentiers ont été surfacés et ils sont de toute beauté partout. Il n'y a plus de problème à circuler. [...] C'est un beau cadeau pour nous autres», a lancé le président du Club motoneige de La Tuque, Claude Gagnon.

Ce dernier estime même que cette bordée, gracieuseté de Dame nature, pourrait permettre d'étirer la saison au-delà des dates de l'an dernier.

Dans les stations de ski aussi on se réjouit d'avoir reçu tous ces flocons de neige qui donnent aux skieurs des conditions exceptionnelles pour pratiquer leur sport.

«On est très heureux, on ne se le cachera pas. C'est de bon augure pour la fin de semaine et la fin de la saison, c'est officiel. On est ouvert à 100 %», a commenté Guillaume Beaulieu, directeur du service à la clientèle de la station Vallée du parc.

Ce dernier n'a pas manqué de souligner que cette nouvelle neige est arrivée juste à point pour le Défi ski Leucan qui se déroulera samedi. Beaucoup de gens sont attendus en plus des skieurs habituels.

À La Tuque, même si la neige n'a pas été reçue en aussi grande quantité qu'ailleurs dans la région, on était tout aussi content de la voir arriver dans les pentes.

«On a eu de la neige comme on en a régulièrement chaque année. Ce n'était pas une tempête extraordinaire que nous ne sommes pas en mesure de contrôler, mais c'est un plus pour bien finir la saison. Il commençait à nous manquer un petit peu de neige. Ça va nous permettre probablement de nous rendre à la fin de la saison le 2 avril avec une très belle qualité de glisse», a fait savoir Hélène Pelletier, directrice de Ski La Tuque.

C'est également le cas du côté de la station de glisse Val-Mauricie à Shawinigan, qui dépend de la neige naturelle. 

«C'est merveilleux! Ce sont des conditions exceptionnelles. [...] Pour l'instant nous sommes encore dans les dates normales. On espère prolonger encore, mais on est dépendant de Dame nature», a mentionné la directrice générale du parc de l'île Melville, qui chapeaute la station de glisse, Marie-Louise Tardif.

La neige a certainement perturbé les activités des érablières dans la région, mais on préfère apprécier le bon côté des choses, on ne manquera pas de neige pour la tire.

«On a dû annuler notre journée, mais on l'a remise à plus tard. Ce n'est pas un problème, et au contraire, on va avoir moins de misère à trouver de la neige pour la tire sur la neige. C'est aussi de toute beauté dans la forêt présentement pour les promenades en traîneau avec les chevaux», lance Fanny Prince de l'Érablière Prince de Saint-Wenceslas.

Les dires de Ginette Leboeuf, copropriétaire de la cabane à sucre Ginette et Marcel Leblanc à Saint-Prosper, vont dans le même sens.

«Ça fait beaucoup de déneigement c'est certain, mais on n'a pas annulé de fête [...] On se fie beaucoup à Pâques nous, c'est tard cette année. Il nous faut de la neige, alors ça fait notre affaire d'en avoir eu une bonne quantité», commente-t-elle.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer