Importante fusion chez Centraide

Jean Boulet... (Andréanne Lemire, Le Nouvelliste)

Agrandir

Jean Boulet

Andréanne Lemire, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Sept organismes Centraide du Québec, dont ceux de la Mauricie et du Centre-du-Québec, ont décidé de se regrouper afin d'accroître leur efficacité dans la collecte de fonds visant à aider les moins bien nantis.

En plus des organisations centricoise et mauricienne, celles de l'Abitibi-Témiscamingue et Nord-du-Québec, de Gatineau-Labelle-Hautes-Laurentides, de Lanaudière, de Richelieu-Yamaska et du Sud-Ouest du Québec feront partie de cette grande organisation qui a comme objectif de créer une structure plus efficace et de mettre les ressources de chacune des entités en commun.

Ces sept organisations ont amassé ensemble plus de sept millions de dollars en 2016 et soutiennent quelque 500 organisations et projets communautaires.

Selon l'actuel président de Centraide Mauricie, Jean Boulet, cette fusion s'imposait. Émanant d'un processus de réflexion enclenché en 2014, elle permettra à Centraide de faire face aux nouveaux défis de la philanthropie.

Selon lui, le nombre sans cesse grandissant d'organismes et d'individus sollicitant la générosité de la population a eu pour effet de faire stagner les résultats des campagnes de financement de Centraide au cours des dernières années. Entre 2010 et 2016 en Mauricie, les recettes ont été passablement stables et se chiffraient à environ 1,4 million de dollars annuellement.

«Ça va nous permettre d'organiser des campagnes beaucoup plus solides et beaucoup plus compétitives. [...] La philanthropie s'est énormément professionnalisée avec l'ère numérique, tout comme les façons de donner qui se sont modifiées avec la technologie.

Nous n'avons pas ici à Trois-Rivières la capacité d'avoir un expert en informatique ou des moyens technologiques hyper avancés. Mais là, nous allons nous donner les moyens de le faire. En unissant nos forces, ça va nous permettre de mieux répondre à ces nouvelles réalités», explique M. Boulet.

Ce dernier tient d'ailleurs à préciser que les sommes récoltées sur chacun des territoires y resteront et seront réinvesties localement comme c'est le cas présentement.

L'implantation de cette nouvelle entité devrait être complétée d'ici au début de l'automne. Un comité mandaté pour que la transition se fasse en douceur, composé des présidents et des directeurs généraux des différentes régions, a d'ailleurs été formé. Ces dirigeants peuvent aussi compter sur l'aide de personnes ressources spécialement embauchées pour mener à terme ce projet.

«On veut proposer un projet d'accord qui sera soumis à chacun des conseils d'administration et chacune des assemblées générales. On y va vraiment de façon graduelle», poursuit-il.

En ce qui concerne le déploiement des ressources dans les différentes régions, la structure organisationnelle ainsi que l'endroit où sera implanté le siège social de cette nouvelle organisation, le président de Centraide Mauricie n'est pas en mesure d'élaborer sur ces sujets pour l'instant, car tout ce qui a trait à l'organisation est présentement à l'étude.

«Nous avons plusieurs comités qui dépendent du comité d'implantation qui sont déjà en marche et ça va rapidement», mentionne-t-il.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer