Santé: 4,5 millions $ pour la région

Le ministre de la Santé et des Services... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, procédant à une annonce en présence du président-directeur général du CIUSSS MCQ, Martin Beaumont.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Louiseville) Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, était en Mauricie pour deux bonnes nouvelles lundi. En plus de procéder à l'inauguration d'un centre d'hémodynamie à Trois-Rivières, il a annoncé une aide financière de 4,5 millions de dollars pour l'ensemble des deux régions.

Ce montant servira à la création de 58 places pour les personnes qui sont en attente de services en hébergement, en réadaptation et en convalescence, de même qu'en santé mentale, et à l'ajout de ressources humaines en centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD).

Concrètement, la région recevra un montant de 1,9 million de dollars pour la création de 32 places en soins de longue durée, 12 places en appartements supervisés visant le rétablissement de personnes souffrant de troubles graves en santé mentale, cinq places à l'Unité de réadaptation fonctionnelle intensive et neuf places dans la communauté en réadaptation modérée et en convalescence.

«Ce sont autant de lits de soins aigus qui se libéreront dans les centres hospitaliers de la région. Cette initiative découle directement de l'investissement de 100 millions de dollars annoncé le 7 décembre dernier, visant à désengorger les urgences et à diminuer le temps d'attente dans les hôpitaux du Québec», a précisé le ministre Barrette lors d'une conférence de presse tenue à Louiseville.

«En offrant un accès plus rapide à ces types de services, non seulement nous donnons une réponse précise aux besoins de la population, et particulièrement aux personnes âgées, mais nous venons favoriser l'utilisation optimale des lits de courte durée dans les centres hospitaliers. Ceux-ci doivent être utilisés pour des patients qui nécessitent des soins aigus, non pas pour ceux qui requièrent des soins de longue durée ou continus», a-t-il renchéri.

Pour soutenir cette offre de service accrue et plus précisément en vue d'améliorer les soins et les services offerts dans les CHSLD, un investissement de 2,6 millions de dollars destiné à l'embauche de personnel a aussi été annoncé. Cela représentera environ 76 personnes de plus dans les CHSLD de la région, qui occuperont des postes de préposés aux bénéficiaires, d'infirmières auxiliaires ou d'infirmières. L'attribution de ressources supplémentaires est également le début d'une démarche équitable d'allocation des ressources qui sera entamée prochainement dans l'ensemble des CHSLD de la région.

Le ministre Barrette avait annoncé un investissement additionnel global de 65 millions de dollars pour l'ajout de ces types de ressources dans l'ensemble du Québec, à l'issue du Forum sur les meilleures pratiques en CHSLD tenu en novembre dernier. 

Par ailleurs, celui-ci a participé à l'inauguration d'un service d'hémodynamie au Centre hospitalier affilié universitaire régional de Trois-Rivières, réalisé au coût de 7,6 millions de dollars. Cela viendra répondre aux besoins de 1500 personnes annuellement, qui pourront bénéficier d'interventions spécialisées en cardiologie, notamment dans le cas d'infarctus aigu du myocarde. Ces personnes, qui devaient auparavant recevoir des soins principalement à l'Institut de cardiologie de Montréal, pourront ainsi être traitées dans des délais plus rapides, et ce, plus près de leur domicile. 

«La proximité d'un service d'hémodynamie permet d'intervenir beaucoup plus rapidement lors de problèmes cardiaques urgents. Ce rapprochement de services aura non seulement pour effet d'éviter des complications inutiles à de nombreuses personnes, mais également de sauver des vies. Les maladies coronariennes demeurent l'une des causes principales de mortalité au Québec, alors nous avons à coeur de faire en sorte que ce service soit à la disposition du plus grand nombre de Québécois possible», a-t-il conclu.

Le ministre Barrette fait le point sur Cloutier-du Rivage et Christ-Roi

Les inquiétudes entourant les services offerts aux centres Christ-Roi de Nicolet et Cloutier-du Rivage, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, ont rattrapé le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, lors de son passage en région.

Dans le premier cas, il a réitéré le fait que des décisions devaient être prises alors que certains services affichaient des taux d'annulation allant jusqu'à 50 %.

«Je comprends que tout le monde veut le statu quo. Moi, le statut qui m'intéresse, c'est le bon statut pour la population, un bon accès dans un réseau dont on va maintenir la viabilité en le gérant correctement. Si les gens préfèrent le statu quo, on peut retourner à il y a trois ans maintenant. C'était le statu quo du déficit permanent du Parti québécois», a-t-il lancé, évoquant le retour à l'équilibre budgétaire pour expliquer la possibilité de faire maintenant des annonces d'investissements.

On sait que le milieu réclame le rétablissement des cliniques externes d'orthopédie, d'ORL, de plastie, de chirurgie générale et d'endoscopie qui sont disparues depuis le 1er janvier dernier. Tout comme on demande le maintien des services de cardiologie et de gynécologie, qui doivent cesser en juin prochain, d'où la pétition qui est présentement en circulation.

«Il y a d'autres choses qui vont se remodeler avec le temps éventuellement, il y aura des annonces en temps et lieu», a-t-il confié tout en rappelant le pôle d'urologie attribué au Centre Christ-Roi.

En ce qui concerne Cloutier-du Rivage, sa vocation va demeurer, affirme le ministre. «Cloutier-du Rivage ne fermera pas. Il y aura des services médicaux et d'infirmières praticiennes spécialisées dans le contexte et la mission que Cloutier-du Rivage a aujourd'hui. Réalisons que ce n'est pas un hôpital. Si votre état clinique, médical, est moindrement suspect de gravité, on vous transfère. Des soins de proximité vont demeurer», a-t-il conclu, rejetant les critiques de la CAQ sur les cibles du guichet d'accès.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer