Des enfants autistes au match des Cataractes dans la loge de la Ville

Les jeunes Jean-Sébastien Lanthier, Damick Saint-Arnaud, William Dion,... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Les jeunes Jean-Sébastien Lanthier, Damick Saint-Arnaud, William Dion, Samuel Nadeau-Labonne et Antoine Schemel, en compagnie ici de leurs accompagnateurs et du maire Michel Angers ont assisté au match des Cataractes dans la loge de la Ville de Shawinigan, vendredi soir.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Grâce à l'initiative d'un homme d'affaires très impliqué dans la communauté shawiniganaise, des jeunes autistes ont pu assister au match entre les Cataractes et les Voltigeurs de Drummondville, vendredi soir, au Centre Gervais Auto.

Ces jeunes ainsi que leurs accompagnateurs ont admiré les prouesses des joueurs des deux équipes confortablement assis dans la loge de la Ville de Shawinigan. Ils ont également eu droit à un repas offert par les Rôtisseries Fusey.

Cette activité a été rendue possible grâce aux efforts d'Alain Ricard, un bénévole de longue date qui a organisé plusieurs activités dans le passé afin d'amasser des fonds pour la Fondation Le Parrainage, dont la mission est de permettre, encourager, soutenir et appuyer des projets favorisant le mieux-être des personnes présentant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l'autisme. Grand-père d'un jeune garçon autiste, il est important pour lui que ces jeunes et leurs proches puissent participer à de telles activités.

«C'est pour mettre de la joie dans leur coeur. Je pose ce geste pour mon petit-fils et les autres enfants qui sont dans la même situation. Je ne fais pas ça pour moi, et ce, même si je suis fier que ça marche et que ça les rend heureux», raconte-t-il.

Croisant de temps à autre le conseiller municipal Alain Lord, M. Ricard a eu l'idée de lui demander si la Ville serait prête à mettre sa loge à la disposition des jeunes autistes. Oeuvrant comme bénévole depuis de nombreuses années, il lui était déjà arrivé d'être l'invité de la Ville afin d'assister à un match de la formation shawiniganaise. Il était donc au courant que ce genre d'entente était possible. Le conseiller du district de la Cité soutient que la Ville n'a pas eu à réfléchir bien longtemps avant d'accepter la demande de M. Ricard.

«On essaie de remercier les gens qui s'impliquent dans notre ville. Des bénévoles de nos jours, ce n'est pas facile à trouver. Quand Alain (Ricard) m'a dit qu'il voulait amener des enfants autistes, c'était très difficile de dire non», mentionne M. Lord.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer