La Course du bonheur aura lieu

La Course du bonheur se déroulait en même... (Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

La Course du bonheur se déroulait en même temps que le Demi-marathon des pompiers, l'an dernier.

Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Lorsque Carl Boulianne a annoncé qu'il n'y aurait pas de Demi-marathon des pompiers, en 2017, les amateurs de course à pied de la région ont compris qu'ils perdaient du même coup la Course du bonheur. Or, le sympathique événement pourra se dérouler quand même, le 20 mai, puisque le IronBen a décidé de le prendre sous son aile.

La Course du bonheur, qui fait vivre l'ambiance d'une course à pied à des personnes en fauteuil roulant poussées à relais par des équipes de coureurs dont elles deviennent le capitaine, n'amassait de fonds pour aucune cause.

C'est pourquoi Sylvain Pérusse, l'organisateur du IronBen, un événement qui se tient au profit de la fibrose kystique, a pu l'intégrer dans son propre événement. En plus, dit-il, «les deux événements étaient voisins dans le temps», étant séparés de seulement deux semaines.

M. Pérusse trouvait dommage que la Course du bonheur risque de disparaître avec la fin du Demi-marathon des pompiers. «Ça permet à des personnes à mobilité réduite de vivre une course, dit-il et ça rend les gens heureux.»

Ce dernier va s'assurer d'organiser les départs pour que la Course du bonheur soit elle aussi sous les projecteurs, durant le IronBen. En récupérant l'événement, M. Pérusse fait en sorte que la Course du bonheur puisse bénéficier des services des premiers répondants et des ergothérapeutes qui seront au IronBen.

Alors que les participants à la Course du bonheur avaient l'habitude de faire un trajet en équipe de 21 kilomètres, la nouvelle version offrira plutôt deux boucles de 8 kilomètres, indique M. Pérusse. C'est le seul changement qui sera apporté. Chaque capitaine pourra continuer à être entouré de 4 à 5 coureurs.

Le IronBen avait attiré quelque 350 participants, l'an dernier et amassé 11 500 $ pour la fibrose kystique. Cette année, l'organisation espère attirer au moins 400 coureurs et des épreuves de 1, 2, 5 et 8 kilomètres sont au menu.

Quant à la Course du bonheur, elle comptait sept équipes, l'an dernier. M. Pérusse espère qu'elles seront une dizaine, cette année. On est d'ailleurs à la recherche de fauteuils roulants adaptés pour la course afin de permettre cette plus grande participation, dit-il.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer