Autoroute 55: des améliorations mais pas de doublement

L'autoroute 55... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'autoroute 55

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Bécancour) Bonne nouvelle, l'élargissement de l'autoroute 50 sur certains tronçons ne devrait pas damer le pion aux besoins de l'autoroute 55. Mauvaise nouvelle, le doublement de cette dernière est écarté au profit d'améliorations ciblées.

Voilà ce qui ressort, mardi, de la discussion entre le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, et le ministre des Transports, Laurent Lessard.

«Je lui ai demandé si la 50 venait de passer avant la 55. Il m'a assuré que non. Ce qu'ils vont faire au niveau de la 50, c'est d'améliorer les zones dangereuses. Ils ne doubleront pas la 50. La 55, c'est la même chose. La 55 va être traitée au même titre que la 50.

Dans le prochain plan québécois d'infrastructures, il n'y a pas de projets d'élargissement à deux voies des autoroutes 55 et 50. Graduellement, il va y avoir des améliorations où les zones dangereuses sont identifiées», a confirmé au Nouvelliste M. Martel, fraîchement sorti de la rencontre.

Selon lui, le ministre Lessard n'est toutefois pas fermé à envisager d'autres solutions moins coûteuses que celle du doublement qui est évalué à 400 millions de dollars.

«Je suis déçu, car l'autoroute 55 est construite depuis plusieurs années et il y a eu beaucoup d'accidents mortels. Mais il faut que je sois honnête, les petites mesures de sécurité apportées ont quand même eu leur effet. Ce que je veux, c'est qu'on soit traité de façon prioritaire au même titre que l'autoroute 50 pour s'assurer de la sécurité de la route», a ajouté le représentant caquiste.

Depuis la fin de 2013, les usagers de l'autoroute 55 peuvent effectivement circuler sur un pont d'étagement enjambant le boulevard des Acadiens, disposant de quatre voies séparées par un terre-plein central. À lui seul, l'aménagement de cet échangeur avait nécessité un investissement de 43 millions de dollars.

Et en août 2016, le ministère des Transports a réalisé une voie de dépassement de l'autoroute 55, au sud de l'intersection de la route 226 à Saint-Célestin, en direction sud. Les travaux impliquaient, entre autres, la mise en place de bandes rugueuses médianes, l'élargissement du remblai léger existant et l'installation de glissières de sécurité. Cette année, l'entrepreneur procédera aux activités de planage et de couche d'usure.

En janvier dernier, la direction régionale du ministère des Transports avait informé les intervenants de la rive sud que le projet de doublement de l'autoroute 55 serait évalué en vue de son ajout potentiel au plan québécois des infrastructures. Et s'il était retenu, le projet pourrait éventuellement être réalisé en phases.

Dans ce même état de situation, on indiquait que le bilan de sécurité 2012-2015 s'était globalement amélioré par rapport à 2007-2010 sur l'autoroute 55, du boulevard des Acadiens à l'autoroute 20.

«Les indicateurs de sécurité démontrent que l'autoroute 55 est plus sécuritaire que les autoroutes comparables. Ils démontrent aussi que les intersections ne sont pas problématiques. Toutefois, les proportions de collisions frontales et de sorties de route à gauche sont plus élevées que sur les routes comparables, malgré la diminution observée en 2012-2015», peut-on lire dans le rapport fait aux chambres de commerce et aux élus.

Par ailleurs, les débits de circulation varient de 8800 véhicules par jour près de l'autoroute 20 à 16 100 véhicules par jour dans le secteur de Bécancour. En matière de fluidité, les niveaux de service varient de D (acceptable) à E (difficile) à l'heure de pointe de l'après-midi. Hors pointe, ils sont qualifiés de «acceptables» ou «bons».

«Au nord de la route 226, l'augmentation récente de circulation permet d'envisager un doublement et une séparation physique des deux sens de circulation. Au sud de la route 226, la géométrie actuelle répond aux exigences de circulation», poursuit-on.

Finalement, le ministère dit reconnaître le rôle stratégique de l'autoroute 55. «L'impact du doublement sur le développement économique doit être pris en compte dans l'évaluation du projet. Cet aspect sera approfondi avec l'appui du milieu», concluait-on.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer