Négociations à Sainte-Thècle: «On sent la tension»

La signature de la convention collective à Saint-Barnabé... (Courtoisie)

Agrandir

La signature de la convention collective à Saint-Barnabé a réuni Julie Bordeleau (secrétaire du syndicat et secrétaire municipale), Guy Castonguay (président du syndicat local), Denis Gélinas (directeur général de la Municipalité), le maire Michel Lemay et la conseillère Paule Jacques.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Sainte-Thècle) La tension pourrait monter entre le syndicat des employés municipaux de Sainte-Thècle et la Municipalité. Alors que la CSN a réussi à régler plusieurs conventions collectives ailleurs en Mauricie, la centrale syndicale dit se buter à un climat de négociations «inquiétant» à Sainte-Thècle.

Autour de 10 employés municipaux font partie de l'unité syndicale de cette localité. La convention collective a pris fin le 31 décembre 2015. Les rencontres tenues entre les deux parties ne semblent pas faire progresser le dossier, selon Stéphane Lemaire, conseiller syndical à la CSN.

«On a des difficultés avec la direction. On sent la tension. On demande à conserver la sécurité d'emploi, il y a des problèmes au niveau des horaires de travail. La Municipalité veut transformer ces horaires pour mettre des employés sur appel. On a des gens qui sont là depuis longtemps, il y a de l'ouvrage pour eux. On veut établir des horaires de travail et les faire respecter.»

Alain Vallée n'a pas la même lecture de la situation. Le maire de Sainte-Thècle s'explique mal cette sortie publique du syndicat alors que peu de rencontres ont été tenues.

«La dernière fois qu'on s'est vu, ça fait un mois et demi. On s'est vu deux fois. Et il y a une rencontre le 24 février. Il faut laisser le temps à la négociation de se faire. On ne commencera pas à négocier sur la place publique. Mais si le syndicat veut mettre les négociations sur la place publique, on va le faire et je ne pense pas que ça va les avantager», lance le maire.

Parlant de la rencontre du 24 février, la CSN estime qu'elle sera déterminante pour la suite des choses. Les employés municipaux n'ont pas encore utilisé de moyen de pression. Le portrait pourrait changer à la suite de la prochaine rencontre.

Trois règlements

Trois autres municipalités ont réussi à trouver un terrain d'entente avec leur syndicat respectif. La Municipalité de Saint-Barnabé a signé mercredi matin un renouvellement de convention collective avec ses trois employés syndiqués. Le contrat de travail, valide du 1er janvier 2017 au 31 décembre 2021, prévoit une hausse salariale annuelle de 2,5%. Certains ajustements concernant les échelons salariaux ont été apportés. Un employé des travaux publics travaillera maintenant à temps plein, alors que le deuxième voit son nombre de semaines de travail être augmenté.

Hérouxville signera sa nouvelle convention collective le 6 mars. Le contrat de cinq ans, valide jusqu'au 31 décembre 2021, accorde une augmentation salariale de 2 % par année. Trois employés font partie de cette unité syndicale.

Selon la CSN, deux rencontres ont été nécessaires pour régler chacune des négociations. Ces rencontres se sont déroulées dans une ambiance cordiale.

La CSN a également conclu une première convention collective pour les employés de Saint-Élie-de-Caxton. Le travail s'est amorcé en 2015 et a été assez ardu en raison de l'établissement d'une première convention et aussi de l'ouvrage effectué concernant la loi sur l'équité salariale.

Selon le syndicat, la douzaine d'employés municipaux jouiront d'une bonification salariale correspondant à l'indice des prix à la consommation pour les années 2017 et 2018. Le salaire sera majoré de 2 % par année en 2019, 2020 et 2021.

La convention collective permet également l'établissement d'horaires de travail et l'amélioration de la contribution de l'employeur au régime de retraite collectif.

L'entente de principe a été acceptée vendredi dernier à 100 % par les travailleurs. Le contrat de travail devrait être signé en mars.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer