Manifestation contre les jeux d'eau à l'Amphithéâtre

Adis Smidzija... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Adis Smidzija

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La prochaine séance du conseil municipal pourrait être marquée par la présence de manifestants qui dénonceront le projet de fontaine/jeux d'eau à l'Amphithéâtre Cogeco. C'est le candidat à la mairie de Trois-Rivières, Adis Simidzija, qui a initié l'événement afin, dit-il, d'intéresser davantage les gens à la vie municipale et ses enjeux.

«Je veux inviter la population qui s'oppose à ce projet à venir manifester. C'est avant tout une question de principe, parce que les gens n'ont pas été consultés pour ce projet. Ce sont les conseillers qui ont voté pour la chose, alors que ça va nous coûter, à nous contribuables, pas moins de 1,5 M$», indique M. Simidzija.

Rappelons que ce projet avait été adopté sur division au début du mois de décembre. Trois conseillers, Jean-François Aubin, Pierre-Luc Fortin et François Bélisle ont voté contre ce projet, qui permettra l'installation de jeux d'eau sur l'esplanade de l'Amphithéâtre, face au fleuve. Les opposants au projet ont souvent clamé qu'il y avait bien d'autres projets favorables aux familles qui pourraient mériter ce montant, et que l'endroit choisi ne servait pas les intérêts des familles autant que ce type d'équipement devrait le faire.

Pour Adis Simidzija, les fontaines/jeux d'eau sont une décision inacceptable de l'administration Lévesque, et bien que le projet ait été voté à la majorité, il estime qu'il n'est pas trop tard pour reculer. «Tant que ce ne sera pas construit, il est encore temps de revenir sur cette décision. Je veux que les gens s'y intéressent, s'intéressent à la politique municipale et voient à quel point ils ont le pouvoir de changer les choses», ajoute-t-il.

Le candidat à la mairie a du même souffle dénoncé le projet de vente du terrain de l'ancienne église Saint-Philippe pour y bâtir des condos. Selon lui, au coeur de ce quartier, il y aurait tant d'autres projets plus porteurs à développer, dont la construction de logements sociaux, cite-t-il en exemple.

«Je suis certain que bien des conseillers ont appris l'existence de ce projet en même temps que moi, dans le journal. Dans son dernier rapport, la vérificatrice générale mettait en garde contre les grands projets, et le maire avait répondu qu'elle n'avait pas toutes les informations en main pour tirer de telles conclusions. Imaginez si la vérificatrice générale n'a pas toutes les informations en main, à quel point on nous cache des choses à nous, les citoyens! Ça va complètement à l'encontre de la politique que moi je propose», indique-t-il.

Le rassemblement organisé par M. Simidzija se tiendra le 20 février prochain, à 19h en face de l'hôtel de ville, en marge du prochain conseil municipal. Quelques personnes avaient manifesté leur intérêt, vendredi, sur l'événement Facebook créé par le candidat.

Il n'a pas été possible de joindre le maire Yves Lévesque, vendredi, pour obtenir ses commentaires.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer