Carte électorale: des maires veulent contester les changements

Le dépôt de la proposition révisée de délimitation...

Agrandir

Le dépôt de la proposition révisée de délimitation des circonscriptions par la Commission de représentation électorale, en fin de journée mardi, a été reçu comme une tonne de briques dans plusieurs municipalités de la région.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

Le dépôt de la proposition révisée de délimitation des circonscriptions par la Commission de représentation électorale, en fin de journée mardi, a été reçu comme une tonne de briques dans plusieurs municipalités de la région.

Le maire d'Hérouxville, Bernard Thompson.... (Stéphane Lessard) - image 1.0

Agrandir

Le maire d'Hérouxville, Bernard Thompson.

Stéphane Lessard

Jean-Claude Tessier... - image 1.1

Agrandir

Jean-Claude Tessier

Visiblement insatisfaite des nouvelles limites, la municipalité régionale de comté de Mékinac compte bien faire savoir son mécontentement avant le débat de cinq heures à l'Assemblée nationale prévu au plus tard le 14 février.

Tous les maires et députés joints au cours des dernières heures déplorent évidemment la perte d'un comté en Mauricie. Mais Bernard Thompson, préfet de la MRC de Mékinac, cherche encore à comprendre le raisonnement qui a mené au dernier découpage.

Présentement, toutes les municipalités de la MRC de Mékinac font partie du comté de Laviolette. La dernière proposition de la CRÉ enverrait Trois-Rives, Saint-Roch-de-Mékinac et Grandes-Piles dans le nouveau comté de Laviolette - Saint-Maurice, alors que les sept autres municipalités de cette MRC basculeraient dans le comté de Champlain.

«Je ne m'attendais certainement pas à ce qu'on divise la MRC de cette manière», maugrée M. Thompson. «Sur quelque 12 000 citoyens, nous en aurons 1000 d'un côté et 11 000 de l'autre. Ça fait un peu bizarre! On a l'impression qu'on refait des divisions, en enlevant un député en plus.»

M. Thompson s'est entretenu avec plusieurs collègues mercredi et il ne fait aucun doute que la MRC de Mékinac manifestera officiellement son désaccord au cours des prochains jours.

Rappelons que d'ici le 14 février, ce rapport fera l'objet d'un débat de cinq heures à l'Assemblée nationale. Il s'agira d'une dernière occasion de formuler des commentaires, puisque par la suite, la CRÉ annoncera, dans un délai maximal de dix jours, la délimitation définitive des circonscriptions.

«Je n'aime pas ce découpage», insiste M. Thompson. «Si on voulait nous envoyer dans Champlain, qu'on nous envoie au complet!»

Pour Lac-aux-Sables et Notre-Dame-de-Montauban, le jeu de chaise musicale se poursuit. Longtemps incluses dans le comté de Portneuf, elles avaient intégré Laviolette en 2011. La CRÉ les enverrait maintenant dans Champlain en 2018!

Jean-Claude Tessier, maire de Lac-aux-Sables, se console à l'idée que selon la dernière proposition, sa municipalité demeurerait dans une région avec laquelle elle a développé des affinités.

«On ne s'était pas trop plaint quand on était passé dans Laviolette, parce qu'on s'en allait avec Julie Boulet, qu'on connaissait beaucoup», explique-t-il. «Même si on était dans le comté de Portneuf, toutes nos activités se passaient en Mauricie. Avec Champlain, on reste dans la même région. Ça fait notre affaire. Je ne pense pas que la population va faire une tempête avec ça.»

Dans la municipalité voisine de Notre-Dame-de-Montauban, le maire Jean-Guy Lavoie est plus déçu.

«Je ne suis pas d'accord», lance-t-il. «On perd un ministre! On est collé sur Laviolette. Champlain, c'est loin de nous avantager. J'aime mieux rester tel qu'on est là.»

Le maire de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, Luc Dostaler.... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste) - image 2.0

Agrandir

Le maire de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, Luc Dostaler.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Le maire de Saint-Maurice, Gérard Bruneau.... (Archives, Le Nouvelliste) - image 2.1

Agrandir

Le maire de Saint-Maurice, Gérard Bruneau.

Archives, Le Nouvelliste

Incongruité

La surprise est totale également du côté de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, qui passera dans le comté de Trois-Rivières, selon le second rapport de la CRÉ déposé mardi. 

Le maire, Luc Dostaler, observe que ce découpage ne clarifie pas la place de la municipalité dans la région.

«Le fait de perdre un comté n'est pas positif pour la Mauricie», fait-il remarquer.

«Mais une fois qu'on élimine Saint-Maurice, l'option d'aller avec Champlain devenait la meilleure. Nous sommes dans une situation particulière. On fait affaire avec Shawinigan pour certains services, comme la Sûreté du Québec, la Commission scolaire de l'Énergie. On est dans la MRC des Chenaux et maintenant, notre député provincial serait à Trois-Rivières! Ça complexifie certains dossiers. On aura des intervenants sur trois côtés. C'est un peu particulier!»

Les maires de la MRC des Chenaux se réunissaient mercredi soir et la nouvelle carte électorale se retrouvait évidemment à l'ordre du jour. Le préfet, Gérard Bruneau, voulait attendre la conclusion de cette rencontre avant de déterminer si une action particulière sera prise. Mais cette proposition le laisse perplexe.

Comme bien d'autres, M. Bruneau s'explique mal que Notre-Dame-du-Mont-Carmel passe du comté de Saint-Maurice à celui de Trois-Rivières.

«Quelque chose ne fonctionne pas», s'interroge-t-il. «Tout est basé sur la population. On ne regarde pas d'autres critères, comme le sentiment d'appartenance.»

En terme de poids politique, M. Bruneau convient que le comté de Champlain, où se retrouve la MRC des Chenaux, prend de l'envergure avec cette proposition.

«On n'est pas diminué dans ça», résume M. Bruneau. «Mais tant qu'à avoir sept municipalités de la MRC de Mékinac, pourquoi ne pas avoir les dix?»

Partager

À lire aussi

  • Julie Boulet va rester dans Laviolette

    Actualités

    Julie Boulet va rester dans Laviolette

    Extrêmement déçue de voir sept municipalités de la MRC de Mékinac se retrouver dans le comté de Champlain, la ministre du Tourisme responsable de la... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer