Deux soeurs, deux bébés, un seul anniversaire

Éliane et Monia Paquette ont donné naissance à... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Éliane et Monia Paquette ont donné naissance à leurs fils, Léon et Henri, à moins de 6 heures d'intervalle. On les voit ici avec les heureux papas, Félix Bordeleau et Dominic Milette.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Un événement rarissime s'est produit lundi à la maternité de l'hôpital de Trois-Rivières. Deux soeurs ont donné naissance à un bébé chacune le même jour dans le même hôpital, à moins de six heures d'intervalle.

Rien ne prédestinait pourtant ce coup de chance du destin pour Monia et Éliane Paquette, qui sont devenues enceintes à une semaine d'intervalle sans nécessairement le planifier. «On aurait voulu faire exprès pour que ça arrive que ça ne se serait pas produit», déclare Monia en riant.

Déjà parents de la petite Léanne, Monia et son conjoint, Dominic Milette, souhaitaient avoir un deuxième enfant mais ne calculaient pas forcément le tout. Le test de grossesse positif est arrivé un peu par surprise. Une heureuse surprise!

«Quand j'ai annoncé à ma soeur que j'étais enceinte de nouveau, elle m'a répondu qu'elle, elle pensait qu'elle ne tomberait jamais enceinte. Mais elle était déjà enceinte à ce moment-là. Elle ne le savait pas encore», raconte Monia. «J'ai passé mon test de grossesse une semaine plus tard et j'étais enceinte. Je pensais que ma soeur et moi avions à peu près un mois d'écart, mais finalement c'était moins d'une semaine», ajoute Éliane, qui attendait alors son premier enfant avec son conjoint, Félix Bordeleau.

Les deux soeurs ont vu leur ventre s'arrondir au même rythme, pratiquement comme deux jumelles. «On a eu deux grossesses pratiquement identiques. Des fois, Éliane me disait qu'elle sentait son bébé dans ses côtes, et je sentais aussi mon bébé dans mes côtes en même temps», se souvient Monia.

Dimanche après-midi, Monia était chez sa belle-soeur lorsque le travail a commencé tout doucement. Au même moment, elle a reçu un texto d'Éliane lui annonçant que le travail était commencé de son côté aussi. Monia avait trois jours d'avance, Éliane avait trois jours de retard.

«Nous sommes arrivées en obstétrique à peu près à une demi-heure d'intervalle. Quand je suis arrivée, ma soeur marchait déjà dans le corridor pour faire avancer le travail», explique Monia.

Le personnel infirmier a installé les deux couples dans deux salles d'accouchement voisines, qui communiquaient par la salle de bain. «On passait notre temps à traverser de l'autre côté pour voir comment ça allait. Quand j'avais une contraction, elle m'encourageait et c'était pareil quand c'était à moi d'avoir une contraction», mentionne Éliane.

À 5 h 48 lundi matin, le petit Henri a vu le jour et a rejoint les bras de ses parents, Monia et Dominic. «J'ai entendu le petit venir au monde pendant que je continuais d'avoir des contractions. C'était vraiment spécial. J'étais très émue, et en même temps je me concentrais sur ce que j'avais à faire», explique Éliane.

Monia, pour sa part, a à peine eu le temps de reprendre son souffle qu'elle s'est rendue au chevet de sa soeur, pour qui l'accouchement s'est finalement terminé par une césarienne. «Je suis allée la voir, la rassurer pour lui dire que tout irait bien. C'était un peu surréel alors que ça faisait juste quelques heures que j'avais accouché moi-même», mentionne Monia.

À 11 h 42, c'était au tour du beau Léon de venir au monde. Les deux cousins ont pu regagner leur chambre dans les bras des parents, qui ont choisi de partager la même chambre au département de la maternité du CHAUR. Un prélude à la proximité qui devrait unir les deux cousins, alors que les deux mamans disent avoir toujours été très proches l'une de l'autre.

«On va commencer par les faire baptiser ensemble. Plus tard, on va sûrement fêter les anniversaires en même temps. Au moins jusqu'à ce qu'ils nous disent qu'ils sont tannés et qu'ils veulent avoir leur anniversaire chacun de leur bord», lance Monia en éclatant de rire.

Difficile de savoir avec précision si ce genre d'événement est déjà survenu à la maternité de Trois-Rivières, mais selon le personnel infirmier et les médecins qui ont accueilli les deux couples lors de leur arrivée à l'hôpital, dimanche, personne n'avait jamais connu une situation similaire. «C'est déjà arrivé que des soeurs ou des membres d'une même famille accouchent à quelques jours d'intervalle. Mais le même jour, en même temps, ils ne se rappelaient pas que ce soit déjà arrivé», indique Éliane.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer