Attentat de Québec: une minute de silence au Cégep

Les étudiants ont pu signer un livre pour...

Agrandir

Les étudiants ont pu signer un livre pour témoigner leur soutien aux familles des victimes.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le Cégep de Trois-Rivières a démontré sa solidarité envers la communauté musulmane en tenant jeudi midi une activité visant à affirmer que le Québec est une terre d'accueil.

La direction de l'institution a tenu cette activité à la suite de l'attentat terroriste commis dimanche dans une mosquée de Québec. Les étudiants étaient invités à écrire des messages de paix, à offrir leurs condoléances aux familles éprouvées et à respecter un moment de silence.

Selon Réjean Paquet, directeur des affaires étudiantes et communautaires, cette activité toute simple était nécessaire.

«Comme citoyen québécois, on se devait de manifester notre solidarité. Et comme maison d'enseignement, on se devait de démontrer que ce n'est pas ça, la société québécoise, que ce n'est pas le geste d'un individu qui vient teinter ce que nous sommes.»

Comme l'a expliqué Louis Gendron dans une courte allocution aux étudiants attablés à la cafétéria durant l'heure du dîner, le respect et l'ouverture sont des valeurs à partager.

«On est touché par cet événement et on prend un moment pour faire un geste de solidarité», déclare le directeur général.

Malik Hammadouche a été visiblement touché par cette démonstration de solidarité de la communauté collégiale.

«Ça me fait chaud au coeur, explique ce représentant de la communauté musulmane trifluvienne. Ce qui est important est la solidarité. Les gens tendent la main à la communauté musulmane.»

Plus de détails dans Le Nouvelliste de vendredi

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer