Trois-Rivières victime des caprices de la météo

Les piétons qui empruntent les trottoirs doivent être... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les piétons qui empruntent les trottoirs doivent être très prudents. La glace et l'eau compliquent les déplacements.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le mauvais temps qui s'est abattu sur la région depuis les dernières 48 heures a valu son lot de critiques de la part des citoyens concernant le déglaçage à la Ville de Trois-Rivières.

Tant sur les réseaux sociaux qu'auprès des autorités compétentes, plusieurs commentaires ont été formulés quant à la qualité du déglaçage des rues, mais aussi des trottoirs.

À la Ville de Trois-Rivières, on indique non seulement avoir travaillé d'arrache-pied pour bien faire le déglaçage, mais on clame surtout avoir été victime des aléas de la météo, qui n'a pas tant collaboré avec les employés municipaux.

«On a passé la nuit de mercredi à jeudi à étendre du sable et du sel sur le réseau. Le problème, c'est qu'on a eu des chutes de températures jusqu'au point de congélation en fin de nuit. Par la suite, vers 6 h jeudi matin, il a recommencé à pleuvoir. Tout ce qu'on avait étendu s'est tout simplement noyé dans l'eau, et tout était à refaire», a indiqué le porte-parole de la Ville Yvan Toutant.

Le maire Yves Lévesque lui-même avoue avoir été surpris par l'état des rues et des trottoirs jeudi matin.

«Moi aussi j'ai fait le saut et j'ai appelé pour voir ce qui se passait. Mais quand on m'a expliqué les circonstances, j'ai bien compris que tout le monde avait fait ce qu'il pouvait. On fait notre gros possible, mais ce sont les caprices de la météo qui jouent contre nous», ajoute Yves Lévesque.

L'épandage de sel et de sable a continué une bonne partie de la journée de jeudi, et les équipes allaient surtout s'affairer à poursuivre les opérations durant la nuit de jeudi à vendredi, tant sur les artères principales que dans les rues résidentielles, explique M. Toutant. Le déglaçage, rappelle-t-il, se fait toujours par ordre de priorité, à commencer par les artères les plus passantes pour terminer avec les petites rues et quartiers résidentiels.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer