Le Top 10 de l'année en politique

Sylvie Roy... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Sylvie Roy

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le Nouvelliste vous présente aujourd'hui son Top 10 de l'année 2016 des personnalités qui ont retenu l'attention en politique

Sylvie Roy... (Sylvain Mayer) - image 2.0

Agrandir

Sylvie Roy

Sylvain Mayer

Sylvie Roy

La classe politique québécoise fut ébranlée en plein coeur de l'été par l'annonce du décès de la députée d'Arthabaska, Sylvie Roy, à l'âge de 51 ans. La Latuquoise avait été élue à cinq reprises depuis 2003, d'abord comme députée adéquiste, jusqu'en 2011, puis caquiste jusqu'en 2015, pour siéger indépendante après avoir quitté la CAQ avec fracas. Plusieurs élus, dont le premier ministre Philippe Couillard et son ancien chef, François Legault, ont assisté à ses funérailles qui furent célébrées à la cathédrale de Trois-Rivières.

Julie Boulet... (Sylvain Mayer) - image 3.0

Agrandir

Julie Boulet

Sylvain Mayer

Julie Boulet

L'année 2016 aura été marquée par le retour au cabinet de la députée de Laviolette, Julie Boulet, à titre de ministre du Tourisme et ministre responsable de la Mauricie. De toute évidence, le premier ministre lui a pardonné son témoignage éprouvant à la commission Charbonneau en mai 2014, soit peu de temps après l'élection des libéraux. Écartée du premier cabinet Couillard au printemps de la même année, Julie Boulet n'avait pas caché sa profonde déception.

Jean-Denis Girard... (Francois Gervais) - image 4.0

Agrandir

Jean-Denis Girard

Francois Gervais

Jean-Denis Girard

L'un des grands perdants du remaniement ministériel exercé en début d'année par le premier ministre Philippe Couillard fut sans contredit le député de Trois-Rivières, Jean-Denis Girard. Celui-ci fut démis de ses fonctions de ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, à l'Allègement réglementaire et au Développement économique régional du Québec, et de ministre régional.

Alain Drouin et Geneviève Dubois... (Stéphane Lessard) - image 5.0

Agrandir

Alain Drouin et Geneviève Dubois

Stéphane Lessard

Alain Drouin et Geneviève Dubois

Un peu plus d'un an avant l'échéance électorale, le maire de Nicolet, Alain Drouin, a causé une surprise en annonçant sa démission pour des raisons de santé. Le politicien de 65 ans se remettait difficilement d'une opération au coeur qu'il avait subie en début d'année. Celui qui occupait ce poste depuis 2005, après avoir été conseiller municipal de 1979 à 1983, a fait l'annonce de son départ dans un hôtel de ville qu'il avait fraîchement rénové sous son administration.

Une élection partielle à la mairie de Nicolet n'aura pas été nécessaire alors que la conseillère Geneviève Dubois fut la seule candidate. À l'exception de Suzanne Rousseau qui a déjà occupé cette fonction à Nicolet-Sud, de 1987 à 1993, Geneviève Dubois est devenue la première femme à assumer cette responsabilité pour la ville de Nicolet. Son père, Clément Dubois, l'aura précédée de 1987 à 1994 et de 2001 à 2005. À peine élue, la nouvelle mairesse devra composer avec un autre rendez-vous électoral en novembre 2017.

François-Philippe Champagne... (Stéphane Lessard) - image 6.0

Agrandir

François-Philippe Champagne

Stéphane Lessard

François-Philippe Champagne

Il a beau être député fédéral de Saint-Maurice, François-Philippe Champagne en mène large dans la région par sa position privilégiée au sein de l'équipe du premier ministre Justin Trudeau. C'est d'ailleurs sous sa gouverne que le fédéral a annoncé une aide de 30 millions de dollars sur trois ans aux victimes de la pyrrhotite. En plus d'avoir procédé à plusieurs annonces, dont 15 millions de dollars au parc national de la Mauricie, le secrétaire parlementaire du ministre des Finances s'est fait passablement visible à l'échelle du pays.

Donald Martel... (François Gervais, Le Nouvelliste) - image 7.0

Agrandir

Donald Martel

François Gervais, Le Nouvelliste

Donald Martel

Fidèle à son habitude, le député caquiste de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, a veillé au grain dans plusieurs dossiers. Entre autres, il a réclamé une commission parlementaire au sujet de la centrale de TransCanada à Bécancour. Il a également déploré le bilan des grands projets autour du parc industriel de Bécancour depuis dix ans: des investissements de 200 millions $ au lieu des 12 milliards $ annoncés, la création de 200 emplois contrairement aux 2700 projetés et une perte nette de 1100 emplois. Il a terminé l'année en surveillant la saga des terrains contaminés à Bécancour.

Jean-Guy Dubois... (Stéphane Lessard) - image 8.0

Agrandir

Jean-Guy Dubois

Stéphane Lessard

Jean-Guy Dubois

Non seulement le maire de Bécancour a continué de ronger son frein par rapport aux grands projets du parc industriel qui ne débloquent pas, mais il a été confronté en fin d'année à une histoire de terres contaminées qui est venue occulter l'annonce de PureSphera. Malgré les nuages gris qui s'accrochent sur sa ville, le premier magistrat a organisé deux petites séductions à saveur économique et touristique en plus de présenter son plan de match, appuyé d'Innovation et Développement économique Trois-Rivières.

Pierre-Michel Auger... (François Gervais, Le Nouvelliste) - image 9.0

Agrandir

Pierre-Michel Auger

François Gervais, Le Nouvelliste

Pierre Michel Auger

Même s'il n'est pas ministre, le député de Champlain, Pierre Michel Auger, s'est distingué au plan provincial en faisant partie du top 10 des élus les plus bavards, avec 506 interventions, selon une compilation de La Presse, tirée à partir du site de l'Assemblée nationale. Il est appelé à intervenir de façon régulière comme président de la Commission de l'aménagement du territoire, mais également comme membre de la Commission de la culture et de l'éducation. Et à cela s'ajoute l'étude des crédits.

Amina Chaffaï... (Francois Gervais) - image 10.0

Agrandir

Amina Chaffaï

Francois Gervais

Amina Chaffaï

Habituellement, les attachés politiques ne retiennent pas l'attention dans un bilan de fin d'année. Toutefois, la décision d'Amina Chaffaï de quitter cette fonction qu'elle a occupée auprès de la ministre Julie Boulet pendant 15 ans n'est pas banale, d'autant plus qu'elle survient bien avant la prochaine élection. Depuis son implication dans la toute première campagne électorale partielle de la députée de Laviolette, elle était devenue son véritable bras droit.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer