Les victoires d'un député

François-Philippe Champagne... (François Gervais)

Agrandir

François-Philippe Champagne

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Aide financière aux victimes de la pyrrhotite et consolidation du centre fiscal de Shawinigan: voilà deux grandes victoires signalées par le député fédéral de Saint-Maurice-Champlain, François-Philippe Champagne, dans son bilan 2016.

Au cours de la dernière année, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, s'était même rendu constater les dégâts de la pyrrothite chez l'un des malheureux propriétaires en région. Son gouvernement aura finalement débloqué une somme de 30 millions de dollars.

«C'est surtout une grande victoire pour les victimes. C'était important. Je suis content quand je pense aux centaines de familles qu'on a pu aider. On a réussi à faire ça dans un temps limité, compte tenu de la complexité de l'enjeu. On était bien conscient du drame socioéconomique et humain. Il y a des familles qui vont s'en trouver mieux maintenant», confie-t-il tout en indiquant que le dossier de la norme sur la qualité des agrégats du béton chemine toujours au niveau fédéral.

Par ailleurs, M. Champagne n'est pas peu fier que son gouvernement ait assuré la pérennité du centre fiscal de Shawinigan «pour les prochaines décennies», ce qui lui permettra maintenant de travailler à sa réfection. «On sait qu'il devient le plus grand centre national de vérification et de recouvrement au pays. C'est toute une victoire. On augmente le nombre d'employés à temps plein. La moyenne des salaires augmente. C'est un moteur économique important», s'est-il plu à souligner. 

Du côté du centre de la rémunération de Santé Canada à Shawinigan, une vingtaine d'employés auront été rappelés afin de venir à la rescousse du système de paie Phénix qui connaît des ratés au pays.

«C'est une demi-victoire qu'on ait réussi à garder le centre ouvert, qu'on ait pu rappeler ces gens-là. Il va être en place jusqu'à temps qu'on règle l'ensemble des problèmes reliés à Phénix. Le bail a été reconduit jusqu'au mois d'avril», a fait savoir M. Champagne, qui entend poursuivre ses représentations pour démontrer la pertinence de ce bureau de paie, qui relève dorénavant de Services gouvernementaux Canada. «On a beaucoup d'expérience et de professionnalisme dans le domaine de la gestion de la paie à Shawinigan», renchérit-il.

Celui-ci se réjouit particulièrement du nouveau programme fédéral Brancher pour innover qui permettra à 300 collectivités rurales et éloignées au Canada d'obtenir un accès à Internet large bande. «Dans un monde numérique, l'accès aux services à large bande est essentiel pour les activités de tous les jours, pour le travail et pour soutenir la compétitivité. Entre autres, pour les résidents des régions rurales, comme en Mauricie, l'Internet haute vitesse ouvre un potentiel économique énorme, se traduisant par la création d'emplois, de produits et d'entreprises au profit des familles canadiennes de la classe moyenne». fait remarquer M. Champagne.

Jusqu'à 500 millions de dollars seront investis aux termes du programme Brancher pour innover, d'ici 2021, dans le but de donner aux collectivités rurales et éloignées les moyens de tirer profit des possibilités de l'ère numérique. Les collectivités qui seront dotées de la nouvelle infrastructure de base profiteront d'une amélioration radicale de la vitesse de leur connexion Internet et auront accès à beaucoup plus de services.

De plus, des services mobiles améliorés dans ces régions permettront aux familles, aux entreprises et aux organismes communautaires de participer à l'économie numérique et de bénéficier de services transformateurs comme l'enseignement à distance et la télémédecine.

«C'est une grande nouvelle. C'était un enjeu important pour la région et à l'échelle du pays. Cela va permettre d'augmenter le nombre de communautés en Mauricie qui ont accès à Internet haute vitesse», a-t-il ajouté.

Interrogé au sujet du train à grande fréquence envisagé à Trois-Rivières, le secrétaire parlementaire au ministre des Finances a réitéré son appui. «Je le vois comme étant un outil de développement économique important pour la région. À chaque fois que j'en ai l'occasion, soit avec le président de Via Rail, soit avec les autres intervenants, je porte haut et fort l'idée, l'intention, la volonté que les gens de la Mauricie ont exprimé de voir ce train-là se réaliser évidemment sur la rive nord», a-t-il commenté.

Ce dernier juge normal d'appuyer un tel projet parce que «ça rentre dans nos valeurs», évoquant les priorités par rapport au transport collectif ainsi qu'au développement économique et récréotouristique.

Finalement, tant le Parc national de la Mauricie que le port Trois-Rivières, en passant par Nemaska Lithium, auront reçu un coup de pouce du gouvernement représenté par François-Philippe Champagne. «J'ai fait mon bout de chemin pour faire découvrir notre région», a conclu celui qui a dans sa poche des projets approuvés dans le cadre des Fêtes du 150e du Canada.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer