Motoneige: quelques jours avant l'ouverture officielle

D'un bout à l'autre de la région, on... (Archives)

Agrandir

D'un bout à l'autre de la région, on sent l'enthousiasme quant à la saison de motoneige qui approche.

Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Dame nature avait mis la patience des motoneigistes à l'épreuve l'année dernière. La saison de motoneige avait mis beaucoup de temps à prendre son envol. Si tout va bien, ce devrait être différent cette année, même que déjà certains sentiers sont ouverts dans le secteur de Mattawin.

D'un bout à l'autre de la région, on sent l'enthousiasme quant à la saison de motoneige qui approche. Partout, on s'empresse de travailler les sentiers où il y a de la neige en quantité suffisante. 

«Les travaux sont commencés dans certains secteurs. Tranquillement pas vite, on commence le travail de surfaçage. C'est évident que c'est mieux que l'an passé. On avait commencé la saison le 21 janvier...», a commenté Kevin Vézina, responsable des communications pour le Club de motoneige de la Mauricie.

«On a commencé aussi à surfacer à certains endroits, mais nos sentiers ne sont pas considérés comme ouverts à l'heure actuelle», a lancé le président du Club motoneige de La Tuque, Claude Gagnon.

Il faut dire qu'il manque encore de neige à certains endroits et on espère encore du froid pour que les plans d'eau puissent geler adéquatement. 

«La rivière Saint-Maurice n'est pas encore gelée, ça restreint un peu les accès aux sentiers», confirme M. Vézina.

Même si on est confiant pour un début de saison complet vers la fin du mois, on sait que la température clémente pourrait jouer les trouble-fête et on préfère ne pas s'avancer sur une date précise.

«On est en avance, si on n'a pas de mauvaise température. On dépend beaucoup de ça. Il nous faut de la neige. S'il ne pleut pas, on va être correct.

D'ailleurs, on ne veut pas qu'il y ait de la pluie parce qu'on ne veut pas tout recommencer le travail. On a beaucoup d'heures de travail et il nous en reste beaucoup à faire. On a 520 kilomètres de sentier, on est le paradis de la motoneige», a lancé M. Gagnon.

D'ailleurs, le Club motoneige de La Tuque est à la recherche de bénévoles. Ces derniers se font de plus en plus rares, ce qui complique un peu les choses. «Quand ils sont là, ça nous donne un énorme coup de main. Ça va beaucoup plus vite quand ils répondent à l'appel. On en a réellement besoin», a mentionné Claude Gagnon.

Le Club alliance du Nord dans le secteur de Parent et de Clova en Haute-Mauricie a fait savoir via son site web que des équipes travaillaient à dégager les sentiers en raison de plusieurs arbres tombés.

«Nous débuterons ce mercredi 21 décembre le surfaçage de nos sentiers. Nous travaillons aussi à épaissir la glace de la rivière Bazin. Nous vous revenons sous peu avec l'ouverture officielle des sentiers», peut-on lire.

Si les sentiers sont actuellement fermés dans la majorité des clubs de la région, à Mattawin certains sentiers sont ouverts au plus grand bonheur des motoneigistes. Le sentier 360 ouest en direction de Saint-Michel-des-Saints et le sentier 360 est en direction de Saint-Joseph-de-Mékinac sont ouverts selon le site web du Club de motoneige de Mattawin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer