Objectif atteint pour l'encan de La Fenêtre

Le Centre d'immersion aux arts La Fenêtre a amassé... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le Centre d'immersion aux arts La Fenêtre a amassé plus de 32 000 $, dimanche, grâce à la 17e édition de son encan annuel.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Filion
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La 17e édition de l'encan du Centre d'immersion aux arts La Fenêtre a été un véritable succès. La traditionnelle vente d'oeuvres d'art aux enchères qui se tenait dimanche au Centre culturel Pauline-Julien a permis à l'organisme de récolter un montant total de 32 550 $.

«On est très content. On n'a pas compté le nombre de personnes présentes, mais on pense que c'est une année record à ce niveau. Et on est aussi très heureux du montant amassé par les ventes», se réjouit la directrice générale de La Fenêtre, Lola Noël, qui dès le début de l'encan était confiante de battre l'objectif fixé à 30 000 $. «Notre encanteur fait tout ce qu'il peut pour qu'on le dépasse!»

Au total, c'est plus de 75 oeuvres qui étaient mises aux enchères. «Ce qui est formidable, c'est que tous les tableaux nous sont donnés par les artistes. Ils ne reçoivent pas une redevance. Tout l'argent revient à La Fenêtre», tient à souligner Mme Noël.

Les 32 550 $ amassés dimanche serviront aux ateliers d'art pour personnes handicapées de La Fenêtre, une cause qui tient à coeur aux acheteurs présents à l'encan, croit la directrice générale de l'organisme.

«Je pense que beaucoup de gens connaissent La Fenêtre, savent ce qu'on est et savent ce qu'on représente. Pour certaines personnes qui viennent à nos ateliers, on est une véritable famille parce qu'on le sait, trop souvent, les personnes handicapées sont isolées, laissées à elles-mêmes. Chez nous, ils trouvent des amis, ils trouvent un contact humain et ça, c'est le plus important de toute la chose.»

Fait à noter, une lutte intense entre acheteurs a fait monter le prix de vente d'une toile à 2700 $, le record de l'encan 2016. «Quand deux acheteurs veulent un tableau précisément, c'est là qu'on voit les plus beaux combats entre les amateurs d'arts. Ils luttent entre eux! C'est ça qui fait le plaisir de la chose», conclut tout sourire Lola Noël.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer