Aide médicale à mourir: l'abbé Marc Lahaie aurait béni l'urne

L'abbé Marc Lahaie a été surpris d'apprendre qu'un... (François Gervais)

Agrandir

L'abbé Marc Lahaie a été surpris d'apprendre qu'un de ses collègues a refusé de bénir l'urne d'un défunt qui avait reçu l'aide médicale à mourir.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Contrairement à son collègue qui a refusé de bénir l'urne d'un défunt qui a eu recours à l'aide médicale à mourir, l'abbé Marc Lahaie confie qu'il n'aurait pas hésité une seconde à poser le geste qui aurait mis un baume sur la peine ressentie par la veuve du disparu.

Dans un reportage diffusé sur les ondes de Radio-Canada Mauricie, la Trifluvienne Pauline Vallières a déploré que le prêtre qui a célébré les funérailles de son mari n'ait pas béni l'urne contenant les cendres de son mari.

Invité à commenter la situation, le prêtre qui est basé à La Tuque depuis son retour du Brésil en 2012, où il a oeuvré à titre de missionnaire pendant trois ans, s'est dit très surpris d'apprendre qu'un de ses collègues ait pris une telle décision. Il raconte qu'il était en compagnie de trois de ses collègues, tous plus âgés que lui, lorsque cette histoire s'est mise à circuler jeudi soir.

«Nous étions unanimes. Nous avons tous eu une réaction non verbale qui voulait dire: voyons donc! Avec le nombre de prêtres qu'il y a dans le diocèse, nous sommes persuadés que c'est une minorité qui pourrait décider de prendre une telle décision en raison de leurs convictions et leurs valeurs personnelles. C'est une surprise», mentionne-t-il.

À l'instar des autres milieux de travail, le monde de la prêtrise est composé de personnes ayant des parcours et des valeurs différentes. Selon l'abbé Lahaie, il se peut donc que certains prêtres prennent des décisions différentes que celle qu'aurait prises la majorité. Le sympathique prêtre précise d'ailleurs qu'il n'existe aucune directive émanant du diocèse qui aurait pu justifier la décision de son collègue.

«C'est tout le contraire en fait. Comme ça fait deux polémiques qui surgissent [il y a eu la sortie d'un évêque de l'Alberta qui a émis une directive pour que les prêtres ne célèbrent pas les funérailles de personnes ayant obtenu l'aide médicale à mourir], l'ensemble des évêques du Québec en ont discuté ensemble et ont décidé de façon unanime qu'il n'était pas question d'aller dans ce sens-là», raconte-t-il.

Personnellement, l'abbé Lahaie a entrepris une réflexion lorsque la loi permettant d'avoir recours à une telle aide afin de s'assurer d'agir selon ses valeurs les plus profondes lorsqu'il sera confronté à une situation similaire. Il en est venu à la conclusion que la miséricorde, l'amour et le pardon sont plus forts que tout, même le respect de la vie.

«J'ai bien de la misère à imaginer un cas où je pourrais refuser de célébrer les funérailles de quelqu'un», laisse-t-il tomber.

Le prêtre latuquois s'était déjà imposé une telle réflexion dans le passé dans d'autres situations, notamment lorsqu'on lui a demandé de célébrer un mariage alors que les deux personnes se connaissaient depuis peu de temps. Des confrères ont également eu à la faire lorsqu'on leur a demandé de célébrer les funérailles de criminels notoires, notamment des membres des Hells Angels.

Des débats qui viennent avec les époques

Ce n'est pas la première fois que l'Église se retrouve dans une situation où de nouveaux phénomènes la forcent à repenser ses façons de faire et évoluer au même rythme que la société. Ce fut notamment le cas il y a une trentaine d'années, lorsque de plus en plus de personnes décidaient de se faire incinérer lors de leur décès.

«Chaque fois qu'il y a quelque chose de nouveau, il y a un malaise. Il y avait eu un gros débat et des directives à l'effet que pour respecter le corps, on ne pouvait pas le brûler. Aujourd'hui, on ne se pose plus la question», poursuit-il avant d'ajouter que l'Église catholique a évolué énormément au cours des 50 dernières années et que cette évolution

se poursuivra.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer