Jeux d'eau à l'amphithéâtre: une «tempête dans un verre d'eau», dit le maire

Yves Lévesque et le conseiller Jean-François Aubin ont... (Photo: François Gervais)

Agrandir

Yves Lévesque et le conseiller Jean-François Aubin ont procédé ensemble à une annonce jeudi. Le maire a refusé de commenter le fait que son collègue était en réflexion pour être candidat à la mairie.

Photo: François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le maire de Trois-Rivières qualifie de «tempête dans un verre d'eau» le fait que certains conseillers municipaux aient l'intention de se prononcer contre le projet de jeux d'eau sur l'esplanade de l'Amphithéâtre Cogeco. Yves Lévesque, qui était demeuré plutôt silencieux sur la question depuis quelques jours, estime que les élus ont le droit d'être contre le projet, mais ne doivent pas en faire un dossier politique.

Rappelons que le projet de fontaine, transformé en jeux d'eau lors du dernier conseil municipal, ne recevra pas l'appui d'au moins deux conseillers, Jean-François Aubin et Pierre-Luc Fortin, qui estiment que le montant de 1,8 M$ destiné à cette installation pourrait mieux servir les familles s'il était investi ailleurs qu'à l'Amphithéâtre.

«Les jeux d'eau font partie d'une vision d'ensemble. Cette esplanade est un parc public, pour tout le monde. On ne pourra jamais avoir le consensus, mais on agit de la même façon là qu'on agit dans les autres parcs», lance Yves Lévesque, qui rappelle que du montant de 1,8 M$, les jeux d'eau coûteront 740 000$, le reste étant réservé à l'aménagement autour et la main-d'oeuvre. «C'est une tempête dans un verre d'eau. Si on a juste ça à me reprocher sur les quatre dernières années, un petit 740 000 $ sur 240 000 000 $ d'investissements, si c'est juste ça je suis bien content», ajoute-t-il.

Yves Lévesque déplore aussi les propos de Pierre-Luc Fortin qui soulignait qu'on pouvait investir cet argent dans l'amélioration de l'île Saint-Quentin ou encore dans l'aménagement d'une piscine intérieure dans le secteur est de la ville. «Je trouve ça désolant, car les investissements à l'île sont aussi au programme, déjà prévus, et les élus le savent. Je me suis aussi engagé en conférence de presse à être partenaire de la piscine au centre Jean-Noël-Trudel dans le secteur Cap. On peut être pour ou contre un projet, ça va, mais qu'on dise la vérité», clame M. Lévesque. 

D'ailleurs, le maire s'est refusé à tout commentaire en ce qui concerne l'annonce cette semaine voulant que deux personnes, Carole Chevalier et le conseiller municipal Jean-François Aubin, soient présentement en réflexion quant à une possible candidature à la mairie.

Île Saint-Quentin

En ce qui concerne le développement à l'île Saint-Quentin, Yves Lévesque confirme que ce sont 2 M$ qui seront investis en 2017 et 2018 afin de préparer et réaliser les travaux qui permettront d'amener l'eau et les égouts à l'île. 

«C'est la première étape. Ça a toujours été dans les plans de développer l'île Saint-Quentin, mais nous avions d'autres projets à réaliser aussi. Maintenant, on est rendu là», mentionne le maire. 

Ce dernier estime que par la suite, ce sera avec des thématiques qu'on pourra mieux penser le développement de cet espace vert. 

«On veut desservir la population, mais si en plus on peut avoir des retombées économiques en attirant des gens de l'extérieur vers quelque chose d'unique, on est doublement gagnant», croit-il, citant en exemple la possibilité d'une formule «nuitée dans les arbres», avec l'aménagement d'hébergement en hauteur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer