Noël du Pauvre: grande tradition, nouveau visage

Sophie Bernier assumera l'animation du téléthon du Noël... (François Gervais)

Agrandir

Sophie Bernier assumera l'animation du téléthon du Noël du Pauvre dès 17h sur les ondes de ICI Radio-Canada Mauricie-Centre du Québec en direct de la salle J.-Antonio-Thompson.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Lorsque les caméras se tourneront vers elle vendredi soir à 17h, et que le marathon du téléthon du Noël du Pauvre débutera pour une 58e année, l'animatrice Sophie Bernier avoue qu'elle ne pensera qu'à centrer ses énergies sur cette grande cause qui est depuis des dizaines d'années une véritable tradition dans la région. La chef d'antenne de ICI Radio-Canada Mauricie-Centre-du-Québec, qui en sera à sa toute première expérience comme animatrice du téléthon, gardera aussi en tête les quelque 2000 bénévoles sans qui toute cette aventure ne serait tout simplement pas possible.

C'est une jeune femme relativement zen que Le Nouvelliste a pu rencontrer cette semaine, à quelques jours de l'ouverture du téléthon. Bien que le défi soit de taille et que les attentes soient toujours plus élevées en raison des besoins de plus en plus criants en Mauricie et au Centre-du-Québec, Sophie Bernier a eu la chance de constater au cours des dernières semaines à quel point la «machine» du téléthon était bien rodée, et à quel point tous les gens impliqués y mettent tout leur coeur.

«On ne peut voir l'ampleur de ce qu'est le Noël du Pauvre qu'en allant sur le terrain, à la rencontre de tous ces gens qui font que c'est possible. Durant tout le mois de novembre, j'ai eu la chance d'assister à des activités aux quatre coins de la région pour m'imprégner de cette implication et de cette générosité. Dans tous les secteurs, les gens travaillent avec leur coeur», explique celle qui est à la barre du Téléjournal Mauricie depuis 2009. Des activités qui permettront de faire une différence dans la vie de plusieurs, pas toujours gâtés par la vie.

Personne n'est à l'abri

C'est d'ailleurs pour connaître la réalité de ces personnes que Sophie Bernier a tenu à aller à leur rencontre en réalisant les témoignages qui seront entendus durant le téléthon cette année. On n'a qu'à penser à cette femme qui, voulant se sortir de l'aide sociale, a accepté un emploi au salaire minimum dans un restaurant. Avec les dépenses liées au monde du travail, comme de devoir assurer ses déplacements quotidiens ou encore ses frais de médicaments en totalité, elle a aujourd'hui moins d'argent dans ses poches que lorsqu'elle bénéficiait de l'aide sociale. Pour être certaine que ses enfants ne manquent de rien, elle se prive chaque jour de dîner le midi, recueillant au passage les quelques frites tombées de la friteuse du restaurant où elle travaille.

«Quand on entend ces histoires, ça remet les choses en perspective. On rentre chez soi le soir et on apprécie davantage ce qu'on a. Il existe toutes sortes de chemins qui mènent à la pauvreté et personne n'est vraiment à l'abri. Un jour, chacun de nous peut aussi avoir besoin d'aide», remarque celle qui est devenue maman il y a un peu moins de deux ans. La présence de son fils dans sa vie amène aussi une toute autre réflexion quant à la pauvreté et la période des Fêtes.

«Il y a tellement de choses auxquelles je ne pensais pas avant, mais avoir un enfant, ça coûte cher. Et la période des Fêtes arrive, malheureusement, au même moment où on doit penser acheter un habit d'hiver, où les factures d'électricité vont commencer à augmenter. Comment peut-on envisager d'expliquer à son enfant que cette année, le père Noël ne pourra pas être généreux? Ça porte à réfléchir», confie la jeune maman.

Sophie Bernier se rassure tout de même de savoir que chaque personne qui a besoin de l'aide du Noël du Pauvre pourra en bénéficier, à différents degrés selon sa situation financière et familiale. Or, seul le résultat du chiffrier final le soir du téléthon sera gage du montant qui apparaîtra sur le chèque versé à chaque bénéficiaire.

Nouvelle génération

Accompagnée de ses deux coanimateurs, Sébastien Benoît et Pascale Lévesque, de plusieurs collègues de Radio-Canada Mauricie ainsi que de différents collaborateurs de la plupart des médias de la région, Sophie Bernier se dit aussi très enthousiaste à l'idée de savoir que le téléthon de ce soir permettra d'intégrer d'une façon toute particulière la nouvelle génération, avec un plateau qui sera aménagé à l'école secondaire des Pionniers. «De concert avec la production, les jeunes de cette école nous ont préparé des choses bien spéciales. Ils sont allés voir ce que c'est la pauvreté et vont nous faire leur compte rendu, à leur image avec leur vision des choses. Je suis contente de voir qu'on donne aussi cette voix à la nouvelle génération et que la tradition du Noël du Pauvre se perpétue», se réjouit-elle.

Le téléthon du Noël du Pauvre se déroulera ce vendredi 2 décembre, entre 17h et minuit, sur les ondes de ICI Radio-Canada Mauricie-Centre du Québec.

Le Noël du Pauvre en chiffres

4600 personnes ou familles recevront de l'aide

Montant amassé en 2015: 508 150 $

2000 bénévoles impliqués

80 animateurs et techniciens affectés le jour du téléthon

92 cents remis aux démunis pour chaque dollar amassé

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer