L'actualité régionale en bref

L'Université du Québec à Trois-Rivières.... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'Université du Québec à Trois-Rivières.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Près de 300 000 $ remis en bourses à l'UQTR

L'Université du Québec à Trois-Rivières a récemment remis des bourses et des prix d'excellence totalisant 296 000 $ à 75 étudiants issus de tous les cycles d'études.

Un montant de 218 000 $ a notamment été remis à 38 étudiants des cycles supérieurs, soit 24 à la maîtrise et 14 doctorants. Les étudiants de deuxième cycle ont reçu 5000 $ chacun tandis que ceux de troisième cycle 7000 $. Les récipiendaires de ces bourses d'excellence à l'admission ont été sélectionnés sur la base de l'exemplarité de leur cheminement universitaire.

Du côté du premier cycle, 32 étudiants nouvellement arrivés à l'UQTR se sont partagé un total de 74 500 $ en bourses d'excellence à l'admission. Ces étudiants ont reçu une bourse en raison de leur cote de rendement au collégial égale ou supérieure à 32,0. Selon la cote obtenue, les montants accordés varient de 2000 $ à 3500 $ et sont alloués sous forme de réduction des frais de scolarité aux étudiants provenant des collèges et cégeps du Québec.

Les Prix des meilleures thèses de doctorat et de mémoires de maîtrise ont également été remis. Pour la maîtrise, ce sont Catherine Gosselin (physique), Kassandre Bastarache (lettres) et Cécilia Tremblay (sciences biomédicales) qui ont reçu 500 $ chacune. Au doctorat, ce sont Thomas Bibienne (doctorat en sciences de l'énergie des matériaux) et Kadia Georges (doctorat en administration) qui ont obtenu la distinction accompagnée d'une bourse de 1000 $.

Des bourses en génie mécanique

L'UQTR, son École d'ingénierie ainsi que sa Fondation lancent un programme de bourses destinées aux futurs étudiants au baccalauréat en génie mécanique, au campus de Drummondville.

Quinze bourses d'accueil d'une valeur de 1750 $ chacune seront offertes aux étudiants du Centre-du-Québec.

Dix autres bourses d'une valeur de 1500 $ seront remises à des étudiants d'autres régions du Québec.

Plus d'information se trouvent sur le site www.uqtr.ca/geniedrummond. Une journée portes ouvertes au campus de Drummondville se tiendra le 19 novembre, de 13 h à 16 h où de plus amples détails seront fournis.

Ce programme sera offert dès le trimestre d'automne 2017.

Un prix pour la professeure Maryse Beaumier

Maryse Beaumier, une professeure du département de sciences infirmières de l'UQTR, est la récipiendaire du Judge's Choice Poster Award, obtenu lors du dernier congrès de l'Association canadienne du soin de plaies, qui avait lieu au début du mois de novembre à Niagara Falls en Ontario.

C'est grâce à l'élaboration d'une nouvelle approche permettant d'identifier les indicateurs pour l'élaboration d'un instrument de mesure prédictif que Mme Beaumier a été en mesure de se signaler lors de cet événement qui réunissait 600 personnes et 42 affiches scientifiques présentées lors de ce concours.

Cette méthode, destinée aux infirmières, permettrait d'avoir un instrument de mesure visant à estimer la probabilité d'une vascularisation artérielle insuffisante à une plaie aux membres inférieurs.

(Nicolas Ducharme)

Plusieurs citoyens de La Tuque ont dû composer... (Audrey Tremblay, Le Nouvelliste) - image 3.0

Agrandir

Plusieurs citoyens de La Tuque ont dû composer avec une eau brunâtre dimanche soir et lundi en raison du puissant incendie de la rue Tessier.

Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

De l'eau brune sans danger à La Tuque

Plusieurs citoyens de La Tuque ont dû composer avec une eau brunâtre dimanche soir et lundi en raison du puissant incendie de la rue Tessier. Un problème qui, toutefois, n'était pas dangereux, selon la Ville.

À la direction générale de la municipalité, on a expliqué au Nouvelliste que ce sont des sédiments des tuyaux qui auraient coloré l'eau de cette façon.

«Les bornes sur lesquelles ils (les pompiers du Service incendie) étaient connectés, ce sont des bornes qui ont des tuyaux d'approvisionnement de 10 pouces, alors qu'habituellement on parle de 4 ou 6 pouces. Le débit était plus élevé, et ç'a fait décoller un peu des sédiments. Ce sont des choses qui arrivent dans des cas comme ça. L'eau est potable, il n'y a aucun problème», a confirmé le directeur général de la Ville de La Tuque, Marco Lethiecq.

Si le problème persiste, il suffit de faire couleur l'eau pour revenir à la situation normale.

(Audrey Tremblay)

Réfugiés à Trois-Rivières, d'hier à aujourd'hui

L'amphithéâtre du pavillon Pierre-Boucher de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) sera le théâtre d'une conférence, présentée par l'Université du troisième âge (UTA), qui s'intitule Réfugiés à Trois-Rivières, d'hier à aujourd'hui. L'activité, gratuite et ouverte à tout un chacun, se déroulera le mardi 29 novembre à compter de midi et sera d'une durée de 90 minutes.

L'animatrice Patricia Powers discutera en compagnie d'Adis Simidzija, réfugié de la guerre de Bosnie-Herzégovine, auteur du livre Confessions d'un enfant du XXIe siècle et fondateur de l'organisme Des livres et des réfugiés, Maude Fontaine, intervenante au Service d'accueil des nouveaux arrivants (SANA) de Trois-Rivières, ainsi que Rana Al-Khateeb, réfugiée d'Irak qui a débarqué en Mauricie en 2014.

Les participants à la discussion partageront, notamment, leur histoire, les défis auxquels ils ont été confrontés à leur arrivée et les initiatives qu'ils ont prises afin de s'intégrer et de redonner à leur communauté d'accueil.

L'événement vise à entraîner une réflexion sur l'évolution du processus d'accueil des réfugiés, sur sa nécessité et sur les enjeux qui l'attendent au cours des prochaines années.

Ghislain Samson nommé doyen à l'UQTR

Le conseil d'administration de l'UQTR vient de proposer par résolution la nomination de Ghislain Samson à titre de doyen de la gestion académique des affaires professorales par intérim.

M. Samson était directeur du département des sciences de l'éducation de l'UQTR depuis l'été 2013.

Il a occupé plusieurs fonctions administratives au cours des dernières années et conduit plusieurs recherches subventionnées en plus d'avoir offert plusieurs cours dans différents champs, et ce, aux trois cycles d'études.

M. Samson sera responsable de la mise en oeuvre des enjeux stratégiques liés au développement du DGAAP et assistera la vice-rectrice aux études.

Nouvelle équipe pour les bassins versants

L'Organisme de bassins versants des rivières du Loup et des Yamachiche (OBVRLY) a deux nouveaux employés dans son équipe.

Le conseil d'administration annonce l'arrivée de Francis Clément au poste de directeur et de Pierre-Marc Constantin à la fonction de coordonnateur du plan directeur de l'eau.

Les deux universitaires contribueront à la réalisation des mandats de l'organisme, entre autres l'élaboration d'un plan directeur de l'eau des bassins versants et la mise en oeuvre d'une gestion intégrée de l'eau des bassins versants.

L'accréditation MAE à nouveau octroyée à Mont-Carmel

À l'occasion des festivités entourant la Journée internationale des droits de l'enfant, qui s'est tenue le 20 novembre dernier, le Carrefour action municipale et famille (CAMF) a procédé au renouvellement de l'accréditation Municipalité amie des enfants (MAE) avec la municipalité de Notre-Dame-du-Mont-Carmel.

Le maire Luc Dostaler se porte ainsi garant de s'engager à mettre les enfants au coeur des préoccupations de sa municipalité.

«Par l'enrichissement de leur politique familiale municipale, les municipalités garantissent à leurs citoyens une plus grande participation des jeunes dans les projets et dans les processus décisionnels. [Également], par leurs initiatives et leur plan d'action, elles s'engagent formellement à favoriser le développement global des enfants», commente le président du CAMF, Martin Damphousse, par voie de communiqué.

Il s'agit d'un second renouvellement de l'accréditation MAE pour Notre-Dame-du-Mont-Carmel, qui peut se targuer d'être l'une des trois premières municipalités de la province à avoir obtenu une telle reconnaissance.

À ce jour, 34 municipalités québécoises se sont qualifiées pour l'obtention de l'accréditation MAE.

(Félix St-Aubin)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer