Place au Fastival: le Festi-Beach cède sa place après 16 ans

Le volet familial occupera une place importante dans... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Le volet familial occupera une place importante dans le nouveau Fastival, comme le démontre la présence de ces deux mascottes au lancement, vendredi après-midi, en compagnie du maire, Michel Angers et du président de l'événement, Christian Maurais.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Le brassage d'idées amorcé à peu près à pareille date l'an dernier au sujet de l'avenir du Festi-Beach a abouti avec le dévoilement d'un nouvel événement, vendredi après-midi à Shawinigan. Ainsi, les 15 et 16 juillet, le site de la Plage Idéale accueillera la première édition du Fastival, qui mettra l'accent sur l'alimentation, les sports, la famille et les spectacles.

Il fallait une certaine audace pour redéfinir une formule bien implantée dans le secteur Lac-à-la-Tortue depuis 16 ans. Mais le manque de bénévoles et un questionnement sur l'identité à donner à ce rendez-vous a incité le conseil d'administration à prendre une pause en 2016. Les rumeurs au sujet de l'avenir de l'événement se sont emballées à pareille date l'an dernier. Le conseiller du district des Boisés, Martin Asselin, n'a jamais douté qu'une suite se matérialiserait.

«Dès notre première rencontre en novembre, je n'ai pas eu d'inquiétude», raconte-t-il. «C'était vraiment un pas en arrière pour mieux repartir. Je n'ai jamais craint que ça arrête complètement.»

Ce brassage d'idées s'est amorcé le 14 novembre 2015, avec treize personnes issues de divers horizons qui ont repensé ensemble ce rendez-vous. Si la popularité de la plage avait contribué à la naissance du Festi-Beach en 2000, il devenait impératif de changer la référence.

Le nom retenu pour le nouvel événement est lié à un côté festif, rassembleur et éclatant, énumère le nouveau président, Christian Maurais. Le comité organisateur a évidemment profité de l'occasion pour présenter une nouvelle identité visuelle. En 2017, la plus grande partie du Fastival demeurera dans l'environnement de la plage Idéale, mais la propriété où est aménagé un sentier glacé en hiver sera fortement sollicitée au cours des années suivantes. 

«Nous avons un site que nous pouvons vraiment développer pour les activités sportives d'endurance», fait remarquer le président. «Ce ne sont pas les idées qui manquent!» 

Autre nouveauté, plus besoin de se procurer un passeport pour participer à l'événement. 

«C'était un irritant», constate M. Maurais. «Les gens n'achètent plus un passeport trois mois à l'avance pour des spectacles. De plus, Shawinigan se remet tranquillement de chamboulements économiques et on veut être vraiment inclusifs. Les gens devront payer à la carte pour certaines activités, mais le site et la musique, ça va être gratuit.»

Festi-Beach ou Fastival, le financement demeurera un défi, convient le porte-parole. La Ville de Shawinigan reste le principal partenaire, elle qui a versé un peu plus de 39 000 $ en 2016 pour cette année de transition. «Il faut aller chercher des partenaires privés», souhaite le président. «L'an dernier, nous avons perdu 20 000 $ avec Loto-Québec et Patrimoine Canada ne met plus rien. On ne peut pas bâtir un événement seulement sur des subventions municipales.»

En ce qui concerne les travaux d'assainissement des eaux usées l'an prochain, M. Asselin précise que l'accès au site demeurera assuré malgré tout.

Selon l'évolution des travaux, il se peut toutefois que le parcours de la course à pied soit modifié.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer