L'actualité régionale en bref

Les paramédics de Grand-Mère ont donné à leur... (Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

Les paramédics de Grand-Mère ont donné à leur syndicat le mandat de déclencher une grève générale lorsque le moment sera jugé opportun.

Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un mandat de grève pour les paramédics de Grand-Mère

Le syndicat des paramédics de Grand-Mère vient de se voir donner le mandat de déclencher une grève générale lorsque le moment sera jugé opportun. La décision a fait consensus puisque les paramédics se sont prononcés en faveur de la grève à 100 %.

«Les paramédics de Grand-Mère sont attristés de devoir en arriver là, mais nous n'avons plus le choix si nous voulons finir par en arriver à une entente. Les employeurs ne démontrent aucun respect et nous demandent un chèque en blanc», a déclaré le président de la section locale Ambulances 22-22 de la Fraternité des travailleurs et travailleuses du préhospitalier du Québec (FTPQ), Maxime Gélinas.

Rappelons que la convention collective des paramédics est échue depuis avril 2015 et que ceux-ci veulent obtenir un nouveau contrat de travail négocié. 

Parmi les revendications des paramédics, mentionnons notamment que ces derniers demandent des augmentations de salaire équitables pour chacune des années du contrat ainsi que des améliorations au fond de retraite. 

Pour sa part, la partie patronale demande un contrat de travail de cinq ans, mais refuse de déposer des offres salariales pour les trois dernières années. 

Ce dernier point semble d'ailleurs être litigieux aux yeux du président de la FTPQ, Benoit Cowell. 

«La comédie a assez duré. Le ministre de la Santé doit revenir s'asseoir à la table de négociation pour conclure une entente.»

Le CIUSSS se démarque

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSSMCQ) a eu droit aux grands honneurs pour la qualité de son travail avec les personnes handicapées. 

L'organisme gouvernemental remporte le prix À part entière 2016 dans la catégorie Ministères et leurs réseaux, organismes publics et parapublics, pour un projet qui a été réalisé à Victoriaville.

Grâce à une entente tripartite entre le CIUSSMCQ, la ville de Victoriaville et un centre de conditionnement physique local, les personnes ayant une incapacité physique sont maintenant en mesure de pratiquer une activité sportive, une possibilité qui était presque absente du paysage de la région. 

Un circuit de sept appareils de conditionnement physique leur est maintenant offert grâce à la mise en place de ce projet.

Parmi les membres du jury pour ce prix créé en 2012 par l'Office des personnes handicapées du Québec se retrouvaient le maire de Drummondville, Alexandre Cusson, ainsi que l'auteur et concepteur Stéphane Laporte

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer