L'actualité régionale en bref

Dans le cadre d'une tournée de consultations publiques,... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Dans le cadre d'une tournée de consultations publiques, des représentants du mouvement Faut qu'on se parle étaient de passage au Cégep de Trois-Rivières mardi soir. On voit sur la photo, Gabriel Nadeau-Dubois.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Faut qu'on se parle à Trois-Rivières

Dans le cadre d'une tournée de consultations publiques, des représentants du mouvement Faut qu'on se parle étaient de passage au Cégep de Trois-Rivières mardi soir. L'ancien porte-parole lors de la grève étudiante en 2012, Gabriel Nadeau-Dubois et le médecin Alain Vadeboncoeur ont notamment animé cette consultation à laquelle environ 200 personnes ont participé.

Également membre du mouvement, l'ancien chef d'Option nationale et ex-député péquiste de Nicolet-Bécancour, Jean-Martin Aussant, n'était pas présent pour cette rencontre. Il avait cependant participé à l'assemblée de cuisine s'inscrivant dans la tournée qui avait attiré une quarantaine de personnes à Nicolet à la fin du mois d'octobre. 

La diversité interculturelle au menu

Jusqu'à vendredi, une semaine de diversité interculturelle bat son plein au Centre d'éducation des adultes du Chemin-du-Roy. 

Les activités ont débuté mardi par une foire mettant en lumière les oeuvres des élèves en insertion sociale. 

Comme la semaine chevauche celle de la prévention de la toxicomanie, une activité de sensibilisation au taux d'alcoolémie et un témoignage d'un intervenant de l'organisme Autonomie Jeunesse ont également eu lieu. 

Ce mercredi, une activité permettant de découvrir des coutumes de différents pays est au programme en avant-midi alors qu'une projection du documentaire L'empreinte avec Roy Dupuis se déroulera en après-midi. 

Jeudi, outre les activités sportives et l'atelier sur les rituels autochtones qui sont prévus, les élèves pourront assister à une conférence de Stanley Vollant, qui se déroulera de 10 h à 11 h 30.

La famille Bourque a été une de celle... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste) - image 3.0

Agrandir

La famille Bourque a été une de celle photographiée par Geneviève Trudel. Celle-ci est accompagnée devant par la maquilleuse Sandra Chevalier, l'agente de projet au Centre Roland-Bertrand, Caroline Chartier, ainsi que la coiffeuse Isabelle Gauvin.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Des photos de famille aux plus démunis

La photographe Geneviève Trudel et le Centre Roland-Bertrand tenaient lundi à Shawinigan l'événement «Portraits du coeur».

À l'approche de la période des Fêtes, des séances photo étaient offertes à des familles qui n'ont pas les moyens de ce luxe. Les participants étaient maquillés et coiffés afin d'être à leur mieux sur leurs photos de famille.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer