Manifestation devant l'édifice Capitanal

Plusieurs dizaines de fonctionnaires ont bruyamment manifesté mardi... (Francois Gervais)

Agrandir

Plusieurs dizaines de fonctionnaires ont bruyamment manifesté mardi matin devant l'édifice Capitanal situé sur la rue Laviolette à Trois-Rivières.

Francois Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les nombreuses manifestations dénonçant les pratiques de négociations du gouvernement Couillard se sont poursuivies, mardi matin, par une grève générale de deux heures et 22 minutes des membres du Syndicat des professionnelles et des professionnels du gouvernement du Québec.

À Trois-Rivières, cette grève a eu lieu devant l'édifice Capitanal. Les membres voulaient ainsi dénoncer l'impasse de la négociation qui dure depuis 600 jours. Par ce débrayage général, le SPGQ veut démontrer son exaspération devant cette négociation qui n'aboutit pas.

Selon les syndiqués, de nouveaux mandats sont nécessaires à la table des négociations afin de dénouer cette impasse.

La convention collective des travailleurs représentés par le SPGQ est terminée depuis le 31 mars 2015. Le syndicat estime que le moment est venu pour le gouvernement de réinvestir dans les conditions de travail de ses membres.

Selon le syndicat, il faut des actions pour combler l'écart estimé à 22 % si on compare la rémunération globale à celle d'autres professionnels du secteur public, surtout depuis que le gouvernement a fait état d'importants surplus budgétaires.

Quelque 17 200 travailleurs sont membres du SPGQ. Deux grandes manifestations ont été tenues à Montréal et à Québec, sans compter les autres rassemblements qui ont eu lieu dans plusieurs villes au Québec, notamment à Nicolet.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer