Deux prix en une semaine pour Djemila Benhabib

Djemila Benhabib... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Djemila Benhabib

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les honneurs se multiplient pour Djemila Benhabib, récoltant deux prix en une semaine. En effet, après être repartie de Paris dimanche avec le Prix Humanisme 2016 en poche, voilà que l'auteure bien connue recevra dimanche prochain, à Montréal, le prix Condorcet-Dessaulles 2016 du Mouvement laïque québécois (MLQ).

Engagée pour la cause des femmes et de la liberté d'expression, l'essayiste a contribué de façon majeure à la promotion de la laïcité et de la liberté de conscience notamment par ses oeuvres et ses luttes exemplaires pour la démocratie et la séparation de l'État et du religieux.

«Je remercie le MLQ de ce grand honneur qu'il me fait en me remettant ce prix. Je pense, bien entendu, aux très nombreux laïques dans le monde qui se battent dans des conditions extrêmement difficiles pour faire vivre l'idéal des Lumières et porter le plus loin possible l'espérance et l'espoir de construire du commun au-delà des appartenances ethniques et religieuses», a-t-elle commenté.

Celle-ci dit avoir également une pensée pour tous ceux qui sont partis trop tôt, «fauchés par l'hydre islamiste». «Je pense à tous ces courageux qui, au Québec, continuent de revendiquer leur attachement à la laïcité malgré la lâcheté et la traîtrise d'une classe politique qui, dans la plupart des cas, est un peu trop souvent dans les calculs partisans et pas suffisamment dans la défense du bien commun», a-t-elle ajouté.

Par ailleurs, Djemila Benhabib n'est pas sans penser à ses deux autres pays d'ancrage en plus du Québec, l'Algérie et la France, «qui m'ont donné la force d'exister à une époque si terrible pour les amoureux de la liberté». 

Dimanche dernier, la Trifluvienne d'adoption a reçu le Prix Humanisme 2016 de l'Institut Maçonnique de France pour son essai Après Charlie. Laïques de tous les pays, mobilisez-vous! dans le cadre du Salon du livre maçonnique de Paris.

Dans cet ouvrage, elle rend un émouvant hommage à Charb, des mains de qui elle avait reçu le Prix international de la laïcité en 2012, avant de dénoncer l'autocensure de nombreux médias sur le «naufrage obscurantiste de l'islam».

L'ancienne candidate politique rappelle que la chute des grandes idéologies du 20e siècle a entraîné un retour du religieux dans nos sociétés qui compromet la liberté de conscience et d'expression, la condition des femmes, l'éducation et la liberté du désir.

Djemila Benhabib appelle à un sursaut laïque pour la victoire des valeurs citoyennes et universelles. Plus tôt cette année, elle avait décroché le Prix de la liberté d'expression. «Je vous fais la promesse de poursuivre cet engagement humaniste, féministe et laïque», a-t-elle conclu, en lien avec le prix qu'elle recevra le 27 novembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer