Davantage d'enfants défavorisés en Mauricie

La Mauricie a une plus grande proportion d'enfants... (Archives, Le Droit)

Agrandir

La Mauricie a une plus grande proportion d'enfants âgés de 0 à 5 ans vivant dans des familles défavorisées que l'ensemble des régions du Québec.

Archives, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La Mauricie a une plus grande proportion d'enfants âgés de 0 à 5 ans vivant dans des familles à faible revenu que celle observée dans l'ensemble du Québec.

Cette constatation émane du premier portrait des jeunes enfants québécois réalisé par l'Observatoire des tout-petits, financé par la Fondation Lucie et André Chagnon. 

Ce portrait propose un constat de la situation socioéconomique des 535 000 jeunes enfants de la province en regroupant plusieurs aspects de leur quotidien. Même si la situation financière des familles s'est améliorée ces dernières années à l'échelle du Québec, ce portrait indique en effet que la proportion des enfants vivant dans des familles à faible revenu est supérieure en Mauricie que dans l'ensemble du Québec.

20 % des 14 414 tout-petits de la Mauricie, soit 2882 enfants, vivent dans un milieu considéré parmi les plus défavorisés sur le plan matériel. L'insécurité alimentaire, les problèmes d'accès au logement et les conduites parentales à caractère violent touchent encore beaucoup de ces enfants.

De plus, la proportion des femmes âgées de moins de 20 ans ayant donné naissance à un enfant en Mauricie est supérieure à la moyenne québécoise. En 2014, ces femmes étaient 13 sur 1000 à avoir donné naissance. 

«Les enfants âgés de 0 à 5 ans sont aussi proportionnellement plus nombreux à être nés d'une mère n'ayant pas terminé ses études secondaires», peut-on lire dans le portrait réalisé par l'Observatoire des tout-petits. 

Le portrait démontre de plus que les femmes n'ayant pas terminé leurs études secondaires étaient plus nombreuses en 2014 à avoir des enfants, soit 10,1 %, alors qu'en 2007 elles étaient 7,4 %. 

Par ailleurs, 95,8 % des jeunes enfants qui sont gardés en raison du travail ou des études de leurs parents fréquentent les services de garde plus de 4 heures et jusqu'à dix heures par jour. Globalement dans la région, 3408 parents se sont prévalus en 2014 du Régime québécois d'assurance parentale. Il s'agit d'une augmentation de 17,8 % par rapport à 2006. 

Si la plupart des enfants, 47,5 %, vivent dans une famille de deux enfants, 25,8 % grandissent dans des familles à un seul enfant et 26,7 % dans des familles de trois enfants et plus. 

Les familles issues de l'immigration récente sont très marginales en Mauricie. Seulement 0,8 % des enfants de 0 à 5 ans dans la région vivent dans ce type de famille. 

En terminant, la région a enregistré entre 2005 et 2015 une hausse de 15,6 % du nombre de nouveau-nés. Dans l'ensemble du Québec, cette augmentation a été de 13,7 % pour la même période.

Signe que la moyenne d'âge est élevée dans la région, la proportion des tout-petits est moins élevée en Mauricie que dans l'ensemble des régions du Québec. Celle-ci a toutefois connu une augmentation de 12,5 % entre 2005 et 2015.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer