L'actualité régionale en bref

La région a connu sa première chute notable... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

La région a connu sa première chute notable de neige lundi.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Premiers flocons

La région a connu sa première chute notable de neige lundi. Même si on est loin d'avoir vécu le même réveil que les citoyens de l'Abitibi (où plus de 15 centimètres étaient attendus), les quelques centimètres tombés rappellent que la saison hivernale est à nos portes.

Les différents corps policiers ont rapporté très peu de sorties de route durant la journée de lundi, mais rappellent aux automobilistes la nécessité d'adapter leur conduite aux conditions climatiques. Et malgré que la date limite pour faire poser ses pneus d'hiver soit le 15 décembre, il serait sage de rouler avec de tels pneus dès maintenant.

Changement au Pôle d'économie sociale

À la suite du départ de Geneviève Dubois pour la mairie de Nicolet, le Pôle d'économie sociale Mauricie a maintenant une nouvelle directrice générale, Marie Michèle Lemay, qui entrera en fonction en janvier 2017.

Depuis juin 2015, celle-ci occupait le poste de directrice générale de la Jeune Chambre de commerce de la Mauricie où elle a contribué à la mise en oeuvre de la nouvelle stratégie de communication visant la notoriété de l'organisation. Auparavant, elle assumait les fonctions de coordonnatrice de ventes au Musée québécois de culture populaire.

«Son arrivée est pour le Pôle d'économie sociale Mauricie l'assurance d'une poursuite du développement et du rayonnement régional de notre organisation. Son dynamisme et son enthousiasme se répercuteront assurément auprès de nos partenaires et collaborateurs sur l'ensemble du territoire de la Mauricie», a commenté le président du conseil d'administration, Martin-Charles St-Pierre.

Amnistie à la bibliothèque H.-N.-Biron

La bibliothèque H.-N.-Biron procédera à une première semaine d'amnistie durant la période précédant le temps des Fêtes. Cet événement exceptionnel se tiendra du 3 au 9 décembre inclusivement. Les documents peuvent être retournés à la bibliothèque durant les heures d'ouverture ou simplement déposés dans la chute à livre.

Durant cette semaine d'amnistie, les usagers pourront retourner leurs documents sans payer les frais de retards associés. Les documents doivent être en bon état. En contrepartie, la bibliothèque propose à la population de déposer des denrées non périssables lors de cette période au bénéfice de la Ressource d'aide alimentaire de Nicolet.

«Par cette action, la bibliothèque H.-N.-Biron souhaite récupérer des documents manquants de sa collection depuis quelque temps en plus de permettre aux abonnés de retrouver leurs privilèges de fréquentation», explique-t-on à la Ville.

Dès 2017, le personnel de la bibliothèque exigera les cartes d'abonné lors d'emprunt de documents.

Du 1er décembre 2016 jusqu'au 31 janvier 2017, toutes les cartes d'abonné perdues seront remplacées gratuitement. Cette action vise à faciliter le travail du prêt et éviter les fraudes. Le personnel de la bibliothèque validera auprès de chaque usager s'il a une carte d'abonné et vérifiera la conformité des informations contenues dans son dossier.

Tout résident de Nicolet qui n'est pas encore abonné à la bibliothèque est invité à s'y présenter afin d'obtenir un abonnement gratuitement qui permet de bénéficier de documents, romans, livres et périodiques en plus d'avoir accès à plusieurs revues en ligne. Pour obtenir sa carte, il faut apporter une pièce d'identité et une preuve de résidence.

12e édition du Salon des métiers d'art... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste) - image 4.0

Agrandir

12e édition du Salon des métiers d'art

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

12e édition du Salon des métiers d'art

La 12e édition du Salon des métiers d'art du Centre d'action bénévole du Rivage avait lieu le dimanche 20 novembre au Manoir du Vieux Moulin dans le secteur Cap-de-la-Madeleine.

Pour l'occasion, un public nombreux est venu profiter de ce que la cinquantaine d'exposants avaient à offrir.

Expositions à Nicolet: appel de dossiers

Les Services à la communauté invitent les artistes nicolétains et ceux ayant leur lieu de création à Nicolet à déposer leur candidature afin de participer aux différentes expositions d'art visuel organisées par la Ville en 2017.

Dans le cas des expositions prévues à l'hôtel de ville, soit à la salle Joseph-Ovide Rousseau et dans la salle du comité, le dossier doit être soumis au plus tard le 19 décembre 2016. Le calendrier des expositions est le suivant: 7 mars au 30 juin, 11 juillet au 27 octobre et 7 novembre au 23 février 2018.

Pour ce qui est de l'exposition à la Maison et atelier Rodolphe-Duguay, envisagée du 8 octobre au 3 novembre, la candidature doit être remise d'ici au 20 février 2017.

Les personnes intéressées par l'un ou l'autre des projets d'exposition peuvent se procurer un formulaire de candidature sur le site Internet nicolet.ca, à l'onglet Développement culturel ou à l'hôtel de ville, 180, rue de Monseigneur-Panet. Pour informations complémentaires, on peut communiquer avec Dalianne Charbonneau au 819 293-6901 poste 1703 ou d.charbonneau@nicolet.ca.

Par cette initiative, la Ville de Nicolet dit souhaiter maintenir un rôle actif dans le développement culturel et désirer établir une relation privilégiée «entre les artistes de chez nous et les citoyens et citoyennes».

Le Centre de femmes Parmi Elles presente une série... (François Gervais) - image 6.0

Agrandir

Le Centre de femmes Parmi Elles presente une série d'initiatives ont été mises sur pied par l'organisme. Sur la photo on reconnait: Nathalie Bédard, intervenante Parmi Elles, Kathleen Cloutier et Nathalie Charest du comité de lutte à la violence, Caroline Blackburn, éducatrice en prévention des dépendances à La Relance et Christelle Laperrière Rondeau du comité de lutte à la violence.

François Gervais

S'unir pour freiner la violence au féminin

À quelques jours de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, célébrée le 25 novembre prochain, le Centre de femmes Parmi Elles a lancé sa campagne de sensibilisation Ensemble, nous pourrons faire une différence!

Une série d'initiatives ont été mises sur pied par l'organisme bécancourois afin de combattre les multiples visages de cette problématique, soit la culture du viol, le harcèlement, l'inceste, l'intimidation, la violence conjugale, etc.

Un atelier de créativité de bijoux et de macarons, le 22 novembre, un repas partage portant sur les impacts et les conséquences d'un geste criminel chez une victime, le 24 novembre, la campagne des Rubans blancs, du 25 novembre au 6 décembre, une journée consacrée à la violence faite contre la gent féminine, le 1er décembre, ainsi qu'un souper de femmes qui a pour titre Sortir de l'ombre, le 5 décembre, forment la programmation des différentes stratégies d'actions du Centre de femmes Parmi Elles.

L'organisation a profité du lancement de sa campagne de sensibilisation pour annoncer la contribution d'un nouveau service d'aide individuel pour les femmes aux prises avec une dépendance reliée à l'alcoolisme, aux autres toxicomanies ainsi qu'au jeu pathologique, entre autres.

Compte tenu du vaste territoire couvert par la MRC de Bécancour, le point de service a été établi dans la municipalité de Gentilly.

La Relance Nicolet-Bécancour, un centre d'expertise de dépendances sous toutes ses formes, en assurera le service.

Le français à l'affiche en affaires

Pour une deuxième année, la Société Saint-Jean-Baptiste de la Mauricie traitera du français à l'affiche en affaires au moyen d'un panel de trois intervenants, le 24 novembre, de 17 h à 19 h, au Centre d'entrepreneuriat Alphonse-Desjardins, à Shawinigan.

«Epsilia (Alain Lemieux), Tac-Tac Espaces profitables (Mario Vallée) et Mesar (Élyse Massé) sont trois entreprises qui ont un intérêt pour offrir un environnement de travail en français. Il s'agit de démontrer que cela peut être un atout gagnant», a expliqué au Nouvelliste Francine Boulanger, de la SSJB.

L'année dernière, l'organisme a commencé une démarche de sensibilisation. 

«Des personnes ressources ont été formées par une conseillère à l'Office québécois de la langue française concernant les dispositions de la Charte de la langue en regard de la langue du travail, du commerce et des affaires», a-t-elle fait savoir.

Des cohortes de futurs entrepreneurs ont ainsi été rencontrées pour les inviter à tenir compte des dispositions de la Charte lorsqu'ils font la réalisation de leur plan d'affaires.

«On essaie de les sensibiliser et de les conseiller. Les futurs travailleurs autonomes, c'est la nouvelle clientèle que l'on veut rejoindre cette année pour qu'ils prennent en considération les dispositions de la Charte et ce, dès le départ, lors de la conception de leur plan d'affaires», renchérit Mme Boulanger.

Parmi les conseils, on leur suggère de créer leur base de données en français, ce qui n'empêche pas de la faire dans d'autres langues s'ils ont une clientèle à l'extérieur du Québec.

«S'ils ont des clients au Québec, sur la facture, on se doit d'avoir la description du produit en français. Dans le fond, ce qu'on veut, c'est de les sensibiliser et leur éviter des pertes financières, des plaintes de la part des consommateurs. C'est d'avoir des messages clairs avec leur clientèle. En tant qu'employeur, ils ont des responsabilités et des obligations. C'est de la prévention que l'on fait», a-t-elle ajouté.

En vue de l'événement de jeudi, cette dernière invite les gens à confirmer leur présence auprès de Kathia Côté au 819 375-4883, poste 2301.

Un marché de Noël animera le centre-ville de... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste) - image 8.0

Agrandir

Un marché de Noël animera le centre-ville de Shawinigan les 2 et 3 décembre. Sur la photo: le président d'honneur et gérant du Café Morgane de Shawinigan, Simon Picard-Lagacé; Julie Gagnon de Gagnon Communication et membre du comité organisateur; Bryan Perro, directeur général de Culture Shawinigan et membre du comité organisateur; Véronique Buisson, de La Philanthrope et membre du comité organisateur.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Shawinigan: un marché de Noël au centre-ville

La féerie de Noël s'emparera du centre-ville de Shawinigan les 2 et 3 décembre prochain lors d'un marché de Noël organisé par le Regroupement des gens d'affaires de ce secteur.

Une trentaine d'exposants y proposeront leurs différents produits, qui pourraient très bien se transformer en cadeaux à offrir lors des festivités qui s'en viennent. Plusieurs activités destinées à toute la famille seront également au programme. Il sera notamment possible de participer à des courses de ski, de faire de la glissade, de monter des poneys et d'assister à une pièce de théâtre.

Une activité de dépouillement d'arbre de Noël pour les familles défavorisées de Shawinigan se déroulera le samedi après-midi.

L'entrée sera gratuite pour tous.

Il reste quelques places pour les exposants intéressés à prendre part à l'événement. Les tables sont disponibles au coût de 100 $ plus taxes et les personnes intéressées peuvent s'inscrire via le site marchedenoelshawinigan.com

Tous les détails concernant les activités et la programmation se trouvent sur ce site.

Avec Mathieu Lamothe

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer