Situation financière de Saint-Tite: l'excédent frôle les 250 000 $

Le chantier de la future résidence pour personnes... (François Gervais)

Agrandir

Le chantier de la future résidence pour personnes âgées, le Béli, fait la fierté du maire Léveillé.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Saint-Tite) Selon le rapport du maire sur la situation financière, Saint-Tite affiche un excédent de fonctionnement de près de 250 000 $ pour la période budgétaire se terminant le 31 décembre 2015. Et l'analyse des recettes et des dépenses anticipées au 31 décembre 2016 permet à l'administration Léveillé de prévoir un équilibre budgétaire.

«Je suis très heureux de ces chiffres. Et ça laisse entrevoir un surplus», ajoute le premier magistrat, considérant les charges qui totalisaient cinq millions de dollars au 31 octobre dernier, contre des revenus qui frôlaient les 5,6 millions $.

Si la dette nette consolidée était inférieure à 2,7 millions $ au 31 décembre 2015, soit l'équivalent de 682 $ par citoyen, le nouveau rôle triennal d'évaluation 2016-2017-2018 est entré en vigueur le 1er janvier dernier pour un total des valeurs de plus de 322 millions $.

Un budget de 6,6 millions $ a été adopté en conséquence par le conseil pour 2016, soit près de 200 000 $ de plus qu'en 2015. «Le choix et la réalisation de certains projets d'immobilisations payables par le fonds d'administration ont été soigneusement étudiés en tenant compte de la capacité de payer de nos contribuables», a fait savoir André Léveillé.

Par ailleurs, le projet de la mise aux normes de l'eau potable a obtenu l'aval des deux ministères pour permettre la reprise des travaux. La municipalité est en plein processus d'appel d'offres pour une firme de génie conseil alors que les travaux de construction de l'usine de filtration sont prévus à l'été 2017.

À cette même période, Saint-Tite comptera une nouvelle résidence pour personnes âgées, Le Béli, qui est en bonne voie de réalisation sur le site du stade de baseball, au coût de 12,7 millions $. Construction Therrien et Groupe Beaumier de Nicolet livreront alors un immeuble de 86 appartements pour personnes autonomes et 19 chambres pour personnes semi-autonomes.

Quant au baseball, il se jouera désormais sur l'un des deux grands terrains de soccer. «On est en train de monter le terrain de balle. Quant à la résidence, une quarantaine de personnes vont travailler sur le chantier la semaine prochaine», fait savoir le maire de Saint-Tite.

Par ailleurs, sa municipalité travaille à un projet novateur, en collaboration avec la Microbrasserie À la Fût, «qui entre dans notre créneau country-western». Le village western KapiBouska sera ainsi dévoilé en 2017, et ce, tant sa structure que son emplacement. À cela s'ajoutera la 50e édition du Festival western. «Dans le contexte d'une petite ville entrepreneuriale, nous avons eu plusieurs rencontres avec des gens d'affaires pour l'implantation de nouvelles industries et il y en a deux petites à venir», a-t-il confié.

Son conseil vient d'entrer en mode «préparation du budget» pour l'année 2017 et les élus entendent bien donner à la population «les meilleurs services, au coût le plus bas possible». Une étude de faisabilité est dans la mire pour la mise aux normes du Sportium municipal.

«Ce fut une grosse année avec tous ces projets qui ont su dynamiser notre ville», conclut le politicien qui refuse de confirmer ses intentions par rapport aux élections de 2017.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer