Place au Colisée Denis-Morel: «Ce grand honneur me touche»

De nombreux Latuquois ont voulu participer à l'hommage...

Agrandir

De nombreux Latuquois ont voulu participer à l'hommage rendu à Denis Morel et plusieurs l'ont approché pour avoir un autographe.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Le Colisée municipal de La Tuque n'est plus. Il faut désormais parler du Colisée Denis-Morel. Le nouveau nom a été annoncé en grand lors de l'inauguration de la phase II des travaux de rénovation de l'édifice municipal, samedi. La Ville a rendu hommage à un de ses bâtisseurs, l'arbitre de la LNH à la retraite Denis Morel, en nommant le Colisée à son nom.

Le maire de La Tuque, Normand Beaudoin, en... - image 1.0

Agrandir

Le maire de La Tuque, Normand Beaudoin, en compagnie de Denis Morel.

«Tout est possible si on garde la passion et qu'on travaille avec acharnement. C'est ça le nom de Denis Morel. Ce grand honneur me touche droit au coeur», a lancé le principal intéressé.

Il faut dire que le Latuquois a été le premier arbitre francophone à travailler à temps plein dans la Ligue nationale de hockey. C'est en Haute-Mauricie que sa passion pour l'arbitrage au hockey s'est développée.

«C'est une municipalité petite, mais très bien organisée, qui donnait la chance aux enfants de faire tous les sports possibles et très facilement», a commenté M. Morel.

Dans sa carrière professionnelle, Denis Morel a arbitré plus de 1200 matchs, deux finales de la Coupe Stanley et deux matchs des étoiles. 

Par ce geste, le conseil municipal voulait démontrer aux jeunes qui fréquentent le Colisée qu'il est possible de réaliser de grandes choses même quand on grandit dans une petite municipalité.

«Il a été vraiment connu dans le monde du hockey. C'est un honneur pleinement mérité. Il est une véritable légende de l'arbitrage et c'est plutôt rare qu'on rend hommage aux arbitres. Ils font un travail ingrat. Quand on a pris la décision de donner son nom au Colisée, la décision a été unanime», a commenté le maire de La Tuque, Normand Beaudoin.

À l'heure où de plus en plus d'arénas portent le nom d'un commanditaire, le nom du Colisée municipal lui n'était pas à vendre. Des offres ont été faites à la Municipalité, mais la réponse négative du maire a été sans équivoque. 

«Le message qu'on lance aujourd'hui est plus important que l'argent. C'est quelque chose qui va perdurer. Tant que je serai maire, il ne sera pas question d'argent. On a eu des offres, mais on n'en veut pas. Denis Morel est beaucoup plus inspirant pour les jeunes qu'un commanditaire. C'est une place pour faire du sport ici, pas de l'argent», a affirmé le maire Beaudoin.

En plus de dévoiler le nouvel affichage sur le Colisée, la Ville de La Tuque a profité de la cérémonie pour présenter un encadrement avec l'un des chandails de la LNH ayant appartenu à Denis Morel lequel sera installé à l'entrée du Colisée. De plus, les visiteurs remarqueront une photo format géant de M. Morel en action dans l'entrée principale du bâtiment municipal.

C'était également la journée portes ouvertes pour le Colisée Denis-Morel. Ce dernier a subi une cure de rajeunissement. La deuxième phase de rénovations, qui a nécessité un investissement de 2,6 millions de dollars, a été complétée dernièrement. Elle consistait à refaire l'avant du bâtiment, c'est-à-dire l'entrée principale, la salle à manger, le casse-croûte, les salles de bain et les chambres des joueurs. D'importants travaux de plomberie, d'électricité et de ventilation ont également été réalisés dans le Colisée qui a plus de 50 ans. La première phase, quant à elle, avait permis en 2012 le changement du système de réfrigération de la glace.

«J'ai eu la chance de le visiter il y a environ un mois. C'est phénoménal! Tout est à la fine pointe de la technologie», a commenté Denis Morel.

«Je suis très fier que nous ayons eu le courage d'aller de l'avant avec ce projet de rénovations en deux phases au Colisée. Nous laissons ainsi aux générations futures un bel héritage dont nous pouvons être fiers. De plus, il porte maintenant le nom d'un Latuquois qui a connu une grande carrière sportive», a ajouté le maire de La Tuque.

La Municipalité a également profité des travaux réalisés au casse-croûte pour ajouter un nouveau menu santé à son offre alimentaire au Colisée.

Un hommage mérité

Ils étaient des dizaines d'amis, de connaissances, et de citoyens présents pour cet hommage à Denis Morel. Le Latuquois est fier de La Tuque il n'y a aucun doute, mais La Tuque est aussi fière de son Latuquois.

«On a arbitré une bonne dizaine d'années ensemble dans les années 60. [...] C'est un bel honneur qu'on lui rend pour sa carrière, mais aussi son implication, je pense notamment au hockey mineur. Il aidait de toutes sortes de manières», a commenté son ami Jean-Guy Gauvin.

«On est vraiment fier de lui. Il nous a très bien représentés partout où il est passé. C'est un gars qui a été très respecté partout où il est passé. Il sera, on l'espère, un modèle d'inspiration pour nos jeunes», a-t-il ajouté.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer