Les aînés consomment plus d'alcool

Les Québécois de 65 ans et plus boivent plus d'alcool qu'avant, au cours d'une... (PHOTO ARCHIVES NEW YORK TIMES)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES NEW YORK TIMES

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lia Lévesque
La Presse Canadienne

Les Québécois de 65 ans et plus boivent plus d'alcool qu'avant, au cours d'une même occasion, et ils sont moins nombreux à s'abstenir complètement d'en boire, indique Éduc'alcool.

La proportion d'abstinents dans cette catégorie d'âge est passée de 31 % en 2001 à 24 % en 2014, précise l'organisme, dans une étude qu'il vient de publier.

De même, de 2000 à 2013, la quantité consommée par les gens de 65 ans et plus au cours d'une même occasion a légèrement augmenté, étant passée de 1,5 à 1,7 verre.

La plupart d'entre eux sont tout simplement des gens qui buvaient de l'alcool avant 65 ans et qui ont continué dans la même veine rendus à cet âge, a expliqué au cours d'une entrevue avec La Presse canadienne, mardi, Hubert Sacy, directeur général d'Éduc'alcool.

«C'est venu tranquillement, avec l'arrivée à la retraite des baby-boomers. Ces gens-là ont eu beaucoup plus d'argent que leurs parents et ont vécu dans un univers où tu n'étais plus obligé de te cacher quand tu allais à la SAQ pour acheter ta bouteille de gin, que tu cachais dans un sac brun et dont tu avais honte. Donc, ils ont développé des habitudes de consommation ouvertes, pas nécessairement excessives. Ils ont développé une relation beaucoup plus amicale et conviviale avec l'alcool. Ils sont arrivés à l'âge de 65 ans, à la retraite, en continuant leur consommation d'alcool de la même manière», a décrit M. Sacy.

Il reste qu'un petit pourcentage des gens de 65 ans et plus a commencé à boire davantage rendu à cet âge, soit par inactivité, soit par ennui, soit parce que le réseau social était uniquement tissé autour du travail et que, quand l'âge de la retraite est arrivé, ces gens se sont retrouvés seuls, a avancé M. Sacy.

La proportion de buveurs dits abusifs diminue cependant avec l'âge. Une enquête canadienne citée par Éduc'alcool précise que 28 % des buveurs québécois âgés de 45 à 64 ans disent avoir dépassé les limites d'une consommation à faible risque. Dans la catégorie des 65 ans et plus, ils sont 24 %.

De même, 22 % des buveurs âgés de 45 à 64 ans ont déclaré avoir bu cinq verres d'alcool pour les hommes, ou quatre pour une femme, au cours d'une même occasion, au moins une fois par mois, dans la dernière année. Dans la catégorie des 65 ans et plus, ils ne sont plus que 9 %.

La consommation d'alcool varie aussi selon le sexe du buveur. Les hommes de 65 ans et plus sont deux fois plus nombreux que les femmes du même groupe d'âge à trop consommer d'alcool.

Ce sont ainsi 10 % des aînés masculins québécois qui rapportent avoir consommé plus de cinq verres au cours d'une même occasion, au moins une fois par mois, dans la dernière année, contre 4,5 % des femmes du même âge (pour quatre verres dans leur cas).

M. Sacy adresse également un message aux personnes de 65 ans et plus qui consomment des médicaments en plus de l'alcool. «Quand vous dépassez 65 ans, limitez davantage votre consommation; écoutez-vous, vérifiez avec votre médecin, votre pharmacien, lorsque vous prenez une médication»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer