Donald Trump ne touchera pas à la frontière canadienne, croit Tom Ridge

Donald Trump... (Getty Images)

Agrandir

Donald Trump

Getty Images

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

La frontière entre les États-Unis et le Canada ne risque pas de devenir plus opaque avec l'élection de Donald Trump, malgré la rhétorique protectionniste des républicains pendant la campagne présidentielle, croit l'ex-secrétaire américain à la Sécurité intérieure Tom Ridge.

Alors que les positions du président désigné sur les immigrants illégaux et les réfugiés syriens semblent aux antipodes de ce que prônent les Canadiens, M. Ridge croit qu'il faudra attendre les gestes concrets de l'administration Trump avant de s'inquiéter outre-mesure.

M. Ridge, nommé secrétaire à la Sécurité intérieure par George W. Bush au lendemain des attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis, a été extrêmement critique à l'égard du candidat Trump, qui se comportait selon lui «comme une brute».

En entrevue avec La Presse canadienne, il espère aujourd'hui que le Donald Trump devenu président adoptera un ton plus modéré en ce qui concerne les frontières. D'autant que des forces au sein des législatures viendront contrebalancer ses ambitions.

Et il est aussi important, selon M. Ridge, d'examiner attentivement la composition du cabinet Trump avant de sauter à des conclusions hâtives sur les orientations politiques futures du nouveau président américain.

Mais une chose est sûre, selon M. Ridge: le président Trump n'érigera pas de mur à la frontière mexicaine, contrairement à ce qu'il a promis en campagne électorale.

«N'ayons pas l'arrogance de croire que tous ceux qui franchissent la frontière sud souhaitent devenir des citoyens américains, a-t-il dit. Ce mur ne sera pas érigé.»

M. Ridge espère aussi que le nouveau président américain respectera la tradition et choisira le Canada pour effectuer son premier voyage officiel à l'étranger. 

«Ce serait très important pour les deux pays», a-t-il estimé.

L'ex-gouverneur Ridge, qui dirige aujourd'hui une firme de cybersécurité, était de passage à Toronto mardi pour participer à une conférence sur la cybercriminalité, l'espionnage et le piratage électronique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer