Gregory Charles ouvre son coeur aux proches aidants et aînés

Gregory Charles a été très ému par la... (Olivier Croteau)

Agrandir

Gregory Charles a été très ému par la réaction de l'assistance de lui chanter le refrain de Gens du pays après sa conférence donnée au Salon des aidants et des aînés.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Près de 1000 personnes étaient attendues dimanche à l'occasion de la deuxième édition du Salon des aidants et aînés de Trois-Rivières. Le clou de la journée a été la conférence de l'artiste et animateur Gregory Charles.

Présentée par l'Appui Mauricie en partenariat avec plusieurs organismes de la région, cette conférence intitulée Jusqu'au bout a été présentée devant quelques centaines de personnes. L'artiste a livré un témoignage émouvant sur son expérience personnelle avec ses parents. 

Gregory Charles a accompagné sa mère atteinte de la maladie d'Alzheimer, ce qui fut une difficile épreuve.

Les personnes présentes ont été très touchées par la sincérité de l'artiste. Spontanément, l'auditoire de la conférence a entonné le refrain adapté de la chanson Gens du pays. L'artiste aux nombreux talents était très ému de cet amour témoigné par le public. 

Le Salon des aidants et des aînés était une excellente occasion de trouver de l'information sur les services offerts.

Une soixantaine de kiosques, tenus par des entreprises et des organismes locaux, étaient d'ailleurs sur place. De plus, six ateliers sur le soutien à domicile, sur le mandat d'inaptitude, l'Alzheimer ou la nutrition étaient proposés. 

Alors que nous sommes à une époque où la population est vieillissante - en 2031 une personne sur trois sera âgée de 65 ans et plus -, les besoins en soins sont décuplés. Les proches de personnes malades ou vieillissantes sont également appelés à prendre soin de leurs parents. L'organisme Appui Mauricie indique de plus que la plupart des aidants ne se reconnaissent pas comme «proches aidants». «Par conséquent, ils ne connaissent pas les services qui sont à leur disposition pour les aider dans leur rôle d'aidant», explique l'Appui Mauricie. 

Dans la région, 55 % des proches aidants ont entre 45 et 65 ans.

De ce nombre, 57 % travaillent et 61 % n'ont pas fait le choix d'assumer cette lourde responsabilité. Les conséquences sont nombreuses sur les vies des proches aidants. La vie sociale ou le temps consacré à soi-même ou à son couple écopent inévitablement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer