Cellulaire sur la route 155: mobilisation des camionneurs

Dany Morin est président du comité «Le cellulaire... (Le Quotidien)

Agrandir

Dany Morin est président du comité «Le cellulaire partout pour tous».

Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Les défendeurs du dossier de la couverture cellulaire sur la route 155 font beaucoup de bruit depuis des mois, voire des années, du nord au sud.

Après les automobilistes, à la mi-septembre, les poids lourds prendront d'assaut la route 155, dimanche, pour réclamer des services. Des ralentissements sont à prévoir entre Chambord et Lac-Édouard.

«C'est une heure trente sans aucun signal, une heure trente», dénonce d'entrée de jeu Dany Morin, l'instigateur du mouvement «Le cellulaire partout pour tous».

Le 13 novembre, ils seront des dizaines à rouler par convoi sur la 155 dès 9 h le matin. Les poids lourds circuleront à des vitesses variant entre 80 à 85 km/h. Ils veulent se faire entendre, mais pas question de barrer la route.

«On attend une bonne brochette de camionneurs. Ils ont répondu à notre appel. Des élus, des représentants municipaux et divers intervenants ont aussi décidé de joindre le mouvement et de nous appuyer. On va se rendre jusqu'au Lac-Édouard où on a aussi des appuis», mentionne M. Morin

Ce dernier est clair, si l'on veut des services cellulaires, c'est pour une question de sécurité d'abord et avant tout. Pas seulement pour les gens de la région, mais bien pour tous ceux et celles qui empruntent cette route chaque jour.

«Les compagnies ne viennent pas parce que ce n'est pas rentable. J'ai beaucoup de misère avec le mot rentabilité quand on parle de sécurité», soutient-il.

L'homme d'affaires de Roberval a décidé de prendre ce dossier sous son aile depuis que Rogers a abandonné son projet de téléphonie cellulaire sur la route 155.

«Ils nous avaient fait des promesses. Ça fait 15 ans que ça dure et je ne veux pas que ça prenne 15 ans encore avant d'avoir le service cellulaire. C'est un service de base aujourd'hui».

«Je peux vous dire que ça aurait certainement sauvé des vies. [...] Ça peut faire sauver beaucoup de temps lors d'interventions», ajoute-t-il.

Les solutions ne sont pas si loin selon M. Morin, mais il faut absolument l'appui financier des deux gouvernements.

Il s'agit de la deuxième activité de mobilisation, la première a eu lieu en septembre avec les automobilistes.

Une centaine de personnes avaient participé au rassemblement.

Ce n'est toutefois pas le dernier. On promet de refaire la même chose avec les motoneigistes et les quadistes qui eux aussi aimeraient bien avoir accès à un réseau cellulaire fiable.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer